Ce jeudi, ne loupez pas le vernissage de l’expo Hara Kiri à l’Aéronef

Dans Lille
Scroll par là

Photo @Michel Lépinay

Ca vous dit quelque chose, Hara Kiri ? En gros, c’est l’ancètre de Charlie Hebdo. Un journal terriblement irrévérencieux, complètement provoc’, franchement vulgaire, mais vraiment très drôle, tenu par Georget Bernier, alias Professeur Choron. Jules-Edouard Moustic, artiste associé de l’Aéro pour cette saison, a décidé de rendre hommage à ce journal bête et méchant, mais mythique.

Le vernissage a lieu ce jeudi soir et s’annonce plutôt chouette. La soirée débute à 19 heures avec un lever de rideau sur les photos de l’exposition, qui retrace le parcours de Michel Lepinay, photographe de quartier embauché par Choron dans les années 60. Jusqu’en 1966, il livrera des unes en noir, blanc et rouge d’un humour cinglant, des romans photos complètement hallucinants et des des fausses pubs qui feraient rougir n’importe qui en 2018. Tout ça se fera bien sûr en musique avec un petit DJ set de Quentin Rollet.

Photo Michel Lépinay

Aux environs de 20h30, on vous invite à regarder le film sur l’autre fondateur d’Hara Kiri, François Cavana. Réalisé par Denis et Nina Robert, “Cavana, jusqu’à l’ultime seconde, j’écrirai” est un beau documentaire fait d’entretiens avec l’intéressé avant sa mort en 2014 et avec tout un tas de gens fous qui l’ont côtoyé : Siné, Willem, Delfeil de Ton et Sylvie Caster. D’ailleurs, le réalisateur Denis Robert sera là pour en discuter. Et ça, ça fait plaisir.

Vous croyez que ça s’arrête là ? Que nenni.  Le rockeur français Mendelson nous fera un petit live des familles aux alentours de 22 heures.

Vous avez encore besoin d’être convaincus ? Dernier argument choc : l’entrée est gratuite. Vous ne payerez que votre bière.

Rendez-vous dès 19 heures à l’Aéro, avenue Willy-Brandt. On vous met le site de la salle de concert par .