L’ancien président du Conseil Européen Herman Van Rompuy vient parler à l’EDHEC ce lundi

Dans Lille, Politique
Scroll par là

Ouais, donc ça, c’est le genre d’é­vé­ne­ment qui per­met de bien com­men­cer sa semaine. Ca vous dit quelque chose, Her­man Van Rom­puy ? Nor­mal. L’an­cien pré­sident du Conseil Euro­péen a éga­le­ment été Pre­mier Ministre en Bel­gique. Donc bon. Niveau guests (on ne s’est tou­jours pas remis de Jean Las­salle), l’ED­HEC pèse, cette année.

Ce lun­di, à 18 heures, celui qui a pré­si­dé pen­dant quatre ans le Conseil Euro­péen (de 2010 à 2014) sera l’in­vi­té de l’Ago­ra, l’as­so étu­diante de l’ED­HEC qui orga­nise des confé­rences publiques dans l’é­cole. Il vien­dra bien sûr par­ler d’Eu­rope. “Quel ave­nir pour la construc­tion euro­péenne ? Quelles réponses appor­ter aux pré­oc­cu­pa­tions éco­no­miques et sociales ? Com­ment l’Europe peut-elle ripos­ter en matière de sécu­ri­té et de défense face aux nou­velles menaces ? Com­ment doit-elle faire face à la crise migra­toire ?” détaille le com­mu­ni­qué de l’as­so­cia­tion.

Vaste pro­gramme, donc, que l’homme poli­tique devrait maî­tri­ser sans trop de pro­blème. Si vous vous sou­ve­nez bien, il a pris le poste euro­péen deux ans seule­ment après une petite crise inter­na­tio­nale com­mu­né­ment appe­lée la crise des Sub­primes qui a légè­re­ment mis l’U­nion dans le brin jus­qu’aux naseaux.

Pour vous situer un peu, le bon­homme a été élu en 2009 par les 27 chefs d’E­tat et de gou­ver­ne­ment de l’U­nion Euro­péenne pour deve­nir le pre­mier pré­sident per­ma­nent du Conseil Euro­péen (poste qu’on doit au trai­té de Lis­bonne). Son man­dat est renou­ve­lé en 2012. Conser­va­teur dans son pays, néer­lan­do­phone, sachez qu’il est éga­le­ment, depuis 2015, comte. Oui, n’ou­blions pas que la Bel­gique est une monar­chie.

Alors, les infos qui sont pra­tiques : ren­dez-vous à l’ED­HEC, 24 ave­nue Gus­tave Delo­ry à Rou­baix, ce lun­di à 18 heures. En vrai, si vous vou­lez une place, on vous conseille de venir un petit peu (beau­coup) en avance. L’en­trée est libre, gra­tuite, ouverte à tous, open, free, gra­tis, sans frais, pas payante.