Vous avez croisé B.A.R.Y.L. le robot poubelle dans les gares de Lille, ce lundi ?

Dans Lille
Scroll par là

Photos @Kelly Dambreville

Il est tout choupi, avec ses petites roues qui lui permettent de se balader tranquille dans les gares. B.A.R.Y.L., le petit robot poubelle de la SNCF était à Lille ce lundi pour un genre d’entraînement en situation réelle. 

Et il a bien fait marrer tout le monde, le petit Wall-E version française. Parce qu’avec son petit bidon rebondi, ses deux roues toutes rondes et son intelligence artificielle toute chikourique, il a aidé les voyageurs de Flandres et Europe à ne pas jeter leurs détritus n’importe où. C’est à dire qu’il se promenait tout seul comme un grand dans les deux gares (Flandres lundi matin, Europe l’après-midi), et il se mettait en quête de gens pris du besoin de jeter leur bouteille d’eau, leur sachet de bonbons ou leur désarroi par terre.

Photo @Kelly Dambreville

L’essai de ce lundi avait un double intérêt pour la SNCF : tester la réceptivité des voyageurs à ce genre de petite machine autonome, et rôder ladite machine, qui n’est pas encore tout à fait prête à se déployer dans les gares de France et de Navarre. La présence de B.A.R.Y.L. était donc aussi un genre d’entrainement pour le robot… et pour la start-up qui lui a donné naissance, Immersive Robotics. Et comme le robot est doté d’intelligence artificielle, une partie de son apprentissage se fait sur le terrain, comme tout bon robot qui se respecte en 2018 : il base ses connaissances sur l’expérience.

Photo @Kelly Dambreville

En gros, il lui est donné une délimitation spatiale, et il évolue dedans avec un but : apprendre à détecter les humains qui auraient besoin de jeter quelque chose. Evidemment, il va apprendre au passage à éviter les obstacles et à faire la différence entre quelqu’un qui tend la main pour jeter un détritus et quelqu’un qui cherche du réseau avec son portable levé.  Une fois son réservoir rempli, il se dirigera tout gentiment à sa base et attendra qu’un agent d’entretien s’occupe de changer son sac. Et hop, un aperçu du futur.

Mots clefs : / Catégorie : Lille