Maker faire : trois jours dédiés au do it yourself au Tripostal

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Accro à la déco mais fau­ché ? Plein d’i­dées mais deux mains gauches ? Déga­gez vous donc un peu de temps ce wee­kend pour aller faire un tour au Tri­pos­tal. Dès ven­dre­di, ce sera la fête de la débrouille, l’ode au bri­co­leur du dimanche, un hom­mage géant à ceux qui veulent faire plu­tôt qu’a­che­ter en série. Ce sera Maker Faire, et on a bien hâte.

C’est un peu l’é­vé­ne­ment du fait mai­son, que tout le monde attend, et qui va faire bien plai­sir. Maker Faire, c’est un genre de salon où c’est vous qui fai­sez faites. Un truc sur trois jours fait de do it your­self, d’a­te­liers de répa­ra­tion, de stands avec des machines à créer tout ce que votre ima­gi­na­tion vous per­met et de gens qui sont prêts à tout pour vous conver­tir aux bien­faits du recy­clage d’ob­jets. The place to be, quoi.

Cer­tains vont se croire à Dis­ney Land ver­sion bois brut et fil de fer. Maker Faire pro­pose, pen­dant trois jours, de se fami­lia­ri­ser avec des dizaines de tech­niques de créa­tion, de récu­pé­ra­tion et devrait vous prou­ver que faire avec peu de choses ce que vous avez en tête depuis long­temps est tout à fait pos­sible. En plus des démons­tra­teurs en tout genre, pas mal d’a­te­liers vous seront pro­po­sés pen­dant tout le wee­kend. Mais atten­tion, hein. C’est pas de l’a­te­lier de mignon. Vous allez sou­der, apprendre à faire un kart, faire des meubles en chêne, créer des acces­soires de cos­play, ou encore apprendre à manier une scie à chan­tour­ner. Ouep, tout ça.

Et on ne vous parle même pas des confé­rences et autres per­for­mances plus atti­rantes les unes que les autres (on a bien hâte de ren­con­trer les membres du club fran­çais de répliques d’R2D2) qui ryth­me­ront le wee­kend. Drones, fab-lab, objets en kit, récup’ intel­li­gente, le pro­gramme est hyper char­gé, hyper varié, et hyper concen­tré.

Les infos qui sont pra­tiques, c’est là :

  • Ren­dez-vous ven­dre­di, same­di et dimanche au Tri­pos­tal, ave­nue Willy-Brandt, à Lille.
  • L’en­trée est à 9 euros, 6 euros en tarif réduit.
  • Le site de l’é­vé­ne­ment