Itchy Feat : le média qui compte parler d’environnement en direct du Pacifique

Dans La Fac, Lille, Voyage Voyage
Scroll par là

Quatre étu­diants de l’A­ca­dé­mie ESJ ont eu la bonne idée de faire une année de césure à l’é­tran­ger entre la L2 et la L3. Sauf que Jus­tine, Marine, Léo­pold et Jus­tine ont déci­dé en plus de créer le média Itchy Feat. Un pro­jet qui sera lan­cé en sep­tembre 2018 et qui ren­dra compte des aspi­ra­tions, des dif­fé­rences et des modes de vie qui existent dans le Paci­fique. 

L’i­dée est née il y a quelques mois alors que le petit groupe d’a­mis sou­hai­tait par­tir en Eras­mus dans le même pays. S’en suivent plu­sieurs blagues au sujet d’un départ en Aus­tra­lie avant de déci­der de se lan­cer réel­le­ment dans cette folle aven­ture : en pro­fi­ter pour créer leur propre média.

Itchy Feat est donc un site qui par­le­ra d’en­vi­ron­ne­ment pour la jeu­nesse depuis l’Aus­tra­lie, la Nou­velle-Zélande et la Nou­velle-Calé­do­nie durant neuf mois. “Nous sommes un peu par­tis de nulle part. Nous avons été tou­chés par le film “Demain” et nous savions que nous vou­lions faire quelque chose à cette échelle, explique Léo­pold, l’un des fon­da­teurs de Itchy Feat. Et puis la jeu­nesse, car nous savons qu’elle a énor­mé­ment de choses à dire et parce que les jeunes sont les pre­miers concer­nés à pro­pos de l’é­co­lo­gie et du monde de demain.” Sou­te­nus par l’ESJ, les quatre étu­diants sou­haitent mettre en évi­dence une pro­blé­ma­tique sociale et envi­ron­ne­men­tale.

Jus­tine, Jus­tine, Léo­pold et Marine, les quatre étu­diants qui partent à la décou­verte de trois îles du Paci­fique. L’ob­jec­tif ? Décou­vrir de nou­veaux modes de vie et les par­ta­ger sur Itchy Feat.

Nous nous ren­drons d’a­bord à Mel­bourne où nous comp­tons tra­vailler quatre mois afin d’a­voir de l’argent pour pou­voir vivre, déve­loppe Jus­tine. Mais l’en­quête de ter­rain com­mence dès notre arri­vée. Nous irons dans ces dif­fé­rentes villes pour tra­vailler et mettre en avant des modes de vie alter­na­tifs, pas pour faire un voyage tou­ris­tique.” Après Mel­bourne, direc­tion la Tas­ma­nie, puis Bris­bane au cœur des éco-vil­lages, à par­tir de mars 2019 ce sera la Nou­velle-Zélande, avant de ter­mi­ner avec la Nou­velle-Calé­do­nie.

Le site web regrou­pe­ra dif­fé­rents articles et per­met­tra de suivre le périple des appren­tis-repor­ters. L’ob­jec­tif étant de don­ner la parole aux per­sonnes qu’ils ren­con­tre­ront. Des gale­ries de por­traits, des tri­bunes, des vidéos, de l’au­dio, tant de sup­ports que les étu­diants sou­haitent uti­li­ser et varier.

En plus de l’ex­pé­rience que ça va nous appor­ter sur place, on a d’ores et déjà acquis pas mal de com­pé­tences, pré­cise Marine. Ce pro­jet nous prend vrai­ment beau­coup de temps, on a dû mon­ter un dos­sier pour obte­nir des sub­ven­tions, réa­li­ser un bud­get. Cet été, on bosse quatre mois pour pou­voir payer une par­tie du voyage mais le coût reste tout de même très éle­vé. C’est pour­quoi nous avons créée une cagnotte par­ti­ci­pa­tive même si le pro­jet ver­ra le jour quoi qu’il arrive puisque nous avons déjà pris nos billets d’a­vion.

Les quatre fon­da­teurs du média espèrent que d’autres étu­diants de L2 sui­vront leur trace l’an­née pro­chaine et repren­dront Itchy Feat afin de rendre compte des dif­fé­rents modes de vie dans d’autres pays. 

Le site Itchy Feat est encore en construc­tion. Mais vous pou­vez suivre Itchy Feat — en plus de Face­book — sur leurs pages Ins­ta­gram et Twit­ter, pour res­ter infor­mé de l’é­vo­lu­tion du pro­jet.