L’asso Espomun organise sa première grande conférence internationale à Lille

Dans La Fac, Lille
Scroll par là

Un weekend pour refaire le monde. En gros, c’est ce que les membres de l’association Espomun de la Catho vont proposer à quiconque a une carte d’étudiant ou de lycéen dans le monde entier. L’idée ? Organiser une simulation onusienne à la Catho. 

En fait, pour être tout à fait exact, les 23, 24 et 25 mars, la Catho va se transformer en siège des Nations Unies pour une simulation géante. “Il y aura sept comités, déroule Erwan Raison de Cleuziou, membre d’Espomun, l’asso organisatrice. Chaque comité devra débattre d’une question précise en lien avec sa fonction et à terme, l’idée est d’arriver à une résolution.

Exemples : le Conseil de sécurité, composé de quinze membres, débattra de la dispute territoriale qui oppose les pays de l’Asie à propos des îles Senkaku et de la réforme du Conseil de Sécurité himself. Le comité sur le désarmement et la sécurité internationale évoquera les military private contractors, le Conseil des droits humains se penchera sur le sort des populations en Crimée…

Nous allons recréer la Ligue des Nations, aussi. Les participants seront plongés en août 1936, à la veille de la guerre d’Espagne. C’est un exercice très difficile parce qu’il faut se mettre dans la peau des dirigeants de l’époque en faisant abstraction du fait qu’on sait ce qu’il se passe ensuite.” Chacun est libre, à l’inscription, de donner ses choix pour les comités. Et vous n’êtes pas obligés d’être membre d’une association MUN pour participer, seulement de parler un anglais audible, puisque tout se passera dans la langue de James Bond (à l’exception du comité européen sur l’agriculture, où vous pourrez parler la langue… disons d’OSS 117).

Sinon, niveau programme, vous n’allez pas que faire chauffer vos méninges pendant deux jours, il y aura aussi moyen de se détendre. “Le vendredi 23, on organise une cérémonie d’ouverture, annonce Erwan. Il y aura des conférenciers qui interviendront, et un buffet, bien sûr.” Niveau intervenants, ça va, il y a du lourd : Inge de Langhe, officier au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, Alexis Massart, le directeur d’Espol et membre de la commission nationale française de l’Unesco, et Fabienne Pompey, chargée de la communication du secrétariat général des Nations Unies. Ca devrait le faire.

Sinon, le samedi, il y aura un gala à la Catho, et le dimanche, une cérémonie de remise de trophées pour distinguer les meilleurs participants. “Il y aura des trophées officiels comme celui du meilleur délégué. Mais il y aura aussi des plus officieux. On récompensera celui qui a le plus de chances de devenir président, ou de devenir dictateur…” Parce qu’on n’oublie pas que ces MUN sont sérieux, mais seulement jusqu’à un certain point. Faut pas oublier de se marrer.

Pour plus d’infos, on se permet de vous renvoyer vers la page Facebook d’Espomun, ou vers son site internet. Pour vous inscrire, ça se passe sur le site MyMun.