Les Paradis Artificiels, c’est toute la semaine, et ce n’est que du lourd

Dans Lille

(c) Damien Real - Willie Beamen

Scroll par là

Photo @Damien Real – Willie Beamen

Que ceux qui se plaignent que la ville manque d’événements autour de la musique retournent dans le trou duquel ils sont sortis juste pour dire ça. Cette semaine, les Paradis Artificiels prennent le contrôle de Lille à coup de bon son partout.

Alors, déjà, un festival sur sept jours, ça fait toujours plaisir. Dans une ville comme Lille, il y a tellement de coins chouettes où installer des platines ou des guitares que les Paradis Artificiels auraient eu bien tort de s’en priver. Les artistes vont donc investir la Ressourcerie, le Splendid, l’Aéronef, le Zénith, le Flow, le Sébastopol, la Condition Publique, et le Dancing de Lambersart. Ça va, il y a pire comme spots.

Si vous voulez, on vous parle de la programmation, aussi, parce qu’elle fait quand même bien, bien plaisir. Ça commence ce lundi au Splendid avec Frank Carter and the Rattlesnakes, mais en fait, pour ne vous citer qu’eux, il y aura aussi Arthur H ce mardi, tout comme Polo & Pan, et puis Soviet Suprem mercredi… Encore ? Calypso Rose sera au Sébasto, Eddy De Preto se fait la Condition Publique jeudi, et vendredi, Goran Bregovic et Rejjie Snow joueront respectivement au Sébasto et au Splendid. Et ça, ce n’est qu’une petite partie de la programmation des jours-où-il-y-école-le-lendemain.

Parce le weekend, tout se passe au Zénith. Deux grosses soirées un peu folles, on doit bien l’avouer. Une électro, une rap. Allez, on est des guedins, on vous met tout le programme :

  • Samedi :
    Synapson, Rone, Klingande, L’Impératrice, Nasser, Les Gordon et Drec. Pas mal, hein ? C’est pas fini.
  • Dimanche :
    Vald, Romeo Elvis, Lorenzo, L’or du Commun, Biffty & DJ Weedim, le 77. Bon. Il n’y a plus de place pour cette soirée.

Voilà, vous savez tout. Une dernière chose :  on a cinq paires de places à faire gagner pour la soirée du samedi soir au Zénith. Rendez-vous sur notre page Facebook pour participer. On ne sait jamais, et ça ne coûte rien de participer.

Pour la programmation complète, il faut aller sur le site des Paradis Artificiels, bien sûr.