Chasser la brume, la mélancolique mission du photographe Yannick Cordemy

Dans Ch'est bieau, Lille

@YannickCordemy

Scroll par là

La brume, c’est un nuage qui a déci­dé de des­cendre sur Terre. Le brouillard, celui qui floute les pay­sages, qui ajoute du mys­tique à un pano­ra­ma, qui apporte de la mélan­co­lie à la vue, c’est l’ob­jet d’é­tude fuyant du pho­to­graphe et gra­phiste Yan­nick Cor­de­my. Une quin­zaine de ses pho­tos sera expo­sée à la Mai­son des Asso­cia­tions ce same­di. 

C’est vrai­ment un pro­jet très inté­res­sant, et Yan­nick Cor­de­my est un artiste très moderne, détaille Lau­ren Depa­do­va, membre de l’as­so­cia­tion de pho­to­gra­phie de Ske­ma, qui orga­nise l’ex­po. Il s’en dégage une belle mélan­co­lie, et cette série mérite d’être déve­lop­pée, d’être vue.

@YannickCordemy

Ce same­di, entre 11h30 et 21 heures, à la Mai­son des Asso­cia­tions de la rue Royale, vous allez être gâtés : en plus de pou­voir admi­rer le tra­vail de Yan­nick Cor­de­my, alias Chas­seur de Brume, vous pour­rez dis­cu­ter avec l’ar­tiste lui-même. Il fait le dépla­ce­ment pour l’oc­ca­sion. “Il a tout de suite accro­ché à notre pro­jet d’ex­po, raconte Lau­ren. C’est vrai­ment super qu’il puisse être là pour dis­cu­ter avec les gens.

@YannickCordemy

Ce sera aus­si l’oc­ca­sion d’al­ler plus loin avec lui. Sa série Chas­seur de Brume, aus­si poé­tique et riche soit-elle, n’est qu’une petite par­tie de son tra­vail. Le reste mérite aus­si atten­tion et inté­rêt. Ultra actif sur Ins­ta­gram, l’ar­tiste y montre aus­si qu’il ne se can­tonne pas qu’au noir et blanc. On vous laisse faire connais­sance online avec lui avant d’al­ler le ren­con­trer IRL : sur son compte Ins­ta­gram, sur Behance, sur Face­book, et sur son site per­so. Voi­là, comme ça vous avez tout.

@YannickCordemy

Sinon, ce same­di, l’ex­po est visible de 11h30 à 21 heures à la Mai­son des Asso­cia­tions, qui habite 74 rue Royale. L’en­trée est libre et gra­tuite, il existe un event Face­book qui vous détaille les infos pra­tiques