Le champion de France de cup tasting ? Il est chez Coffee Makers

Dans Lille
Scroll par là

“- Gar­çon, un café siou­plaît !” Ça, c’est le clas­sique fran­çais, le p’tit kawa amer sor­ti d’une machine à espres­so qui par­fois vous retourne l’estomac, que vous ava­lez sans y prê­ter plus d’attention… Et si on chan­geait vos habi­tudes ? Aujourd’­hui, on vous invite à décou­vrir le des­sous de la tasse et titiller vos sens avec Dajo, le baris­ta de l’es­pres­so bar et tor­ré­fac­teur lil­lois Cof­fee Makers, qui vient d’être sacré cham­pion de France de cup tas­ting. 

Les arts du café

Le café, c’est beau. Sur­tout quand c’est Dajo qui t’en parle. Il est par exemple par­ti au Bré­sil l’an pas­sé pen­dant 9 mois afin de trou­ver des pro­duc­teurs sou­cieux de la qua­li­té de leur café. C’est là bas qu’il a déni­ché le fameux “Sítio Cor­dil­hei­ras” qu’on tor­ré­fie chez Cof­fee Makers.

Le café c’est aus­si tout un art et qui ras­semble pas mal de talents et ce n’est pas lui qui va nous contre­dire puis­qu’il a été sacré cham­pion de France de cup tas­ting début mai.

Et le cup­ping, c’est quoi ? C’est un peu l’œnologie ver­sion café, un véri­table art de la dégus­ta­tion : une appré­cia­tion visuelle, olfac­tive, pour fina­le­ment goû­ter et dis­tin­guer les carac­té­ris­tiques propres de chaque tasse de café… Miam.

Les goûts et les couleurs

Parce que oui, vous l’a­vez com­pris : chaque café à ses carac­té­ris­tiques, et de mul­tiples fac­teurs au cours de sa fabri­ca­tion influent sur les par­fums retrou­vés dans la tasse. Il y a de quoi être un peu per­du…

Sauf que le baris­ta est jus­te­ment là pour vous gui­der et vous conseiller au mieux. Pour redé­cou­vrir le café, voi­là trois niveaux de dégus­ta­tions pro­po­sés par Dajo, sans sucre ajou­té évi­dem­ment :

Débu­tant* avec le Vis­ta Her­mo­sa, qui déve­loppe des arômes de bis­cuits, de cerise et de cho­co­lat au lait, à dégus­ter façon espres­so pour le côté aci­du­lé, ou façon filtre pour plus de dou­ceur.

Inter­mé­diaire** avec le Tarime, un café frui­té à dégus­ter de pré­fé­rence façon filtre pour pro­fi­ter de tous ses arômes.

Inté­res­sé*** avec le Sítio Cor­dil­hei­ras, très com­plet qui goûte la fraise et le pra­li­né façon filtre, et qui très cré­meux lors­qu’il est pré­pa­ré façon espres­so.

 

Bien sûr, si vous êtes un peu fâché avec le café, il y a d’autres étapes inter­mé­diaires pos­sibles avec encore plus de dou­ceur, comme le flat white, le latte .

Car oui, Cof­fee Makers, c’est aus­si un endroit où dégus­ter thés, infu­sions, cho­co­lats, petits-déjeu­ners, déjeu­ner et goû­ter…

Envie de devenir champion d’aéropress ?

Il y a vrai­ment plein de façon de faire du café, et par­fois elle sont vrai­ment inat­ten­dues : l’aé­ro­press fait par­tie de ces ins­tru­ments bizarres qui pro­duisent un petit jus exquis, et le bonus c’est qu’il est très faci­le­ment trans­por­table, des fois qu’une envie sou­daine d’al­ler boire un espres­so en haut d’un des Monts de Flandre se ferait sen­tir (on vous l’ac­corde : on est loin des col­lines bré­si­liennes).

A ce pro­pos, Cof­fee Makers accueille les qua­li­fi­ca­tions régio­nal du Cham­pion­nat de France d’aé­ro­press, et cette com­pé­ti­tion qui se dérou­le­ra le dimanche 17 juin pro­chain est ouverte à tous : en effet, on vous remet 250 grammes de café deux semaines avant la date pour que vous puis­siez expé­ri­men­ter et créer la tasse gagnante… Pour­quoi ne pas ten­ter l’a­ven­ture et deve­nir vous-même cham­pion ?

Cof­fee Makers, 151 Rue Pierre Mau­roy à Lille, ouvert du lun­di au same­di de 9h à 18h et le dimanche de 14h à 18h.