Une cagnotte pour la prothèse de Maxime, qui a perdu son bras à la ZAD N.D.-des-Landes

Dans Lille
Scroll par là

” Une pro­thèse pour Maxime “, c’est le nom de la cagnotte mise en place par les amis de cet étu­diant lil­lois. Le 22 mai der­nier, il a eu la main arra­chée par une gre­nade GLI-F4 alors qu’il était pré­sent sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. La démarche de ses proches se veut apo­li­tique. 

Les potes de Maxime, mais aus­si ses profs et ses proches, ont mon­té un pot com­mun pour l’ai­der à se finan­cer une pro­thèse bio­mi­mé­tique. Un type de pro­thèse ultra tech­no­lo­gique, mais aus­si très chère. ” On a mis en place cette cagnotte pour que l’argent ne soit pas un pro­blème “, tient à sou­li­gner Pablo Fal­con, étu­diant à La Catho. Si vous vou­lez par­ti­ci­per, la cagnotte se trouve sur la pla­te­forme Le Pot Com­mun.

L’ac­tion se veut apo­li­tique et ses proches insistent bien sur cette dimen­sion. Sur­tout qu’une enquête est en cours pour déter­mi­ner les cir­cons­tances du drame. Che­ck­News, le site de fact-che­cking de Libé, a fait un petit un topo sur cette affaire. “Cette ini­tia­tive, c’est aus­si un sou­tien moral “, expliquent Robin Minas et Pablo Fal­con, deux potes de Maxime.

Pour le pot com­mun, on vous (re)met ici le lien de la cagnotte.