Le festival culinaire et solidaire Refugee food revient mardi à Lille

Dans Festival, Food Porn, Lille
Scroll par là

Du 26 au 30 juin, les cuisines de restaurants lillois vont être laissées aux mains et papilles expertes de cuistots réfugiés. De quoi se régaler en découvrant un menu venu d’ailleurs tout en mettant en avant la situation des réfugiés. 

Depuis sa première édition lilloise, l‘année dernière, le festival qui mêle cuisine et solidarité a continué de grandir et de prendre du galon. L’édition 2018 est officiellement internationale avec 14 villes participantes dans huit pays différents.

Lille fait bien évidemment partie de cette liste et ses restaurateurs donnent une nouvelle fois carte blanche à ces chefs venus de Syrie, du Pakistan ou encore du Suriname. 

On ne va pas vous faire saliver plus longtemps des papilles, voilà le programme :

  • On commence ce 26 juin au Vivat Factory  pour un dîner syrien concocté par le chef Bassem Ataya, arrivé à Lille en 2014 avec sa femme et sa petite fille. Il a longtemps cuisiner bénévolement pour plusieurs assos. Pour goûter sa douce cuisine épicée dans le Vieux-Lille, go réserver au 03 20 31 55 83.
  • Toujours ce mardi soir, mais plutôt côté Wazemmes, on peut s’offrir pour 20 € un autre dîner syrien au restaurant Le Cirque. Aux fourneaux, ici, le chef Fadi Mahmoud et pour réserver c’est au 03 62 10 76 86.
  • On passe à jeudi, le 28 juin donc, pour se retrouver à Saint-So. La terrasse sera certainement ouverte pour le déjeuner spécial concocté par le chef Kaleem Ullah qui investit les cuisines du bistrot pour lui donner une touche pakistanaise. L’avantage si vous n’êtes pas dispo jeudi midi, c’est que le chef remet le couvert vendredi 29 et samedi 30 juin. Pour les réservations, un petit coup de bigo au 03 20 32 05 42.
  • Le 29 juin, direction L’îlot Bar et le Suriname pour découvrir la cuisine de Pita Norma. Un petit menu à déguster le soir entre 15 € et 20 €, et une table à réserver au 03 66 64 37 25.
  • Pour les Refugee Food, le réputé Chef Simon va même s’essayer au menu à quatre mains avec le chef Bassem Ataya. C’est à l’Avant-goût de la Cuisine commune qu’il compte combiner leurs talents franco-syriens ce 27 juin. Sauf que c’est déjà complet… #sorry 

Un programme alléchant qui ne doit pas laisser votre estomac oublier de réserver. Pour mieux connaître les valeurs du festival, on vous laisse aller lire ça directement sur son site.