Le secteur de la gare Lille Flandres est coupé à la circulation jusqu’au 3 août

Dans Lille, Transport
Scroll par là

Ah, lala, l’é­té à Lille. On trouve une place en ter­rasse faci­le­ment, il n’y a pas de bou­chons le matin, les places de sta­tion­ne­ment vous tendent les bras… C’est aus­si la période des tra­vaux de voi­rie, ceux qui bloquent des rues et condamnent des accès ultra fré­quen­tés le reste de l’an­née. Cet été, c’est le tour des pour­tours de la gare Lille-Flandres. 

Il faut bien que ça se passe, mais c’est clair que sur le moment, on se dit tou­jours que ce n’est pas la joie. Jus­qu’au 3 août, plus aucune voi­ture ne va cir­cu­ler autour de la gare Lille-Flandres. Les tra­vaux du chan­tier Eur­aflandres entrent dans une phase un brin char­gée : les ouvriers s’at­taquent à la chaus­sée entre la place des Buisses et la rue du Moli­nel.

Pas moyen de pas­ser en véhi­cule moto­ri­sé dans ce coin, donc. Ce qui signi­fie que les bus vont aus­si être dérou­tés pen­dant ce mois de tra­vaux. Ren­dez-vous donc ave­nue Le Cor­bu­sier et rue des Can­no­niers. Pour prendre un taxi, ce sera devant le Tri­Pos­tal et rue de Tour­nai. Et si vous dépo­sez des gens à la gare, ren­dez-vous ave­nue Charles-Saint-Venant et ave­nue Willy-Brandt.

Pour mémoire, le chan­tier Eur­aflandres va encore durer une bonne année. Quand tout sera ter­mi­né, si tout va bien, vous ne recon­naî­trez plus l’en­droit. Pour 13 mil­lions d’eu­ros (sor­tis de la poche de la Métro­pole Euro­péenne de Lille), le pas­sage entre les deux gares va être trans­for­mé en lieu de ren­contre et de pro­me­nade plus aéré, avec moins de place faite aux voi­tures et plus aux véhi­cules doux de type vélos, tri­por­teurs, mono­cycles et rol­lers.

Vous pou­vez déjà en admi­rer les pre­miers résul­tats : la fon­taine de la place de la gare Lille-Flandres a dis­pa­ru au pro­fit d’un par­king à vélos.

Allez, cou­rage. C’est un peu la lutte pour cir­cu­ler dans le sec­teur des gares depuis quelques mois, mais on sera bien contents quand ça sera fini.