Rumbl festival : deux jours d’electro dans le parc d’un château en Belgique

Dans Festival, Lille, Music in my ears
Scroll par là

Crédit photo @Rumbl

Notez les dates : les 22 et 23 septembre. Notez le lieu : parc du château de Bossuit, à Avelgem, à trente-cinq minutes de Lille. Notez le thème : électro à toutes les sauces. Voilà un concept qui devrait plaire, surtout à ceux qui angoissent de dire adieu à la saison des festoches au mois de septembre. Quand y’en a plus, y’en a encore. 

C’est une première édition, mais les organisateurs voient déjà grand. Deux scènes, vingt-trois artistes, de la techno, de la funk, du disco, de la house, de l’EBM… Le tout dans le cadre tout à fait hallucinant du château de Bossuit, en Belgique flamande. Un bâtiment de 3000m2 imposant avec ses quatre tourelles, entouré d’eau et d’un parc de 26 ha…

On voudrait pas dire, mais c’est tout de même assez alléchant, comme lieu. Les 22 et 23 septembre, de la musique de belle facture résonnera partout dans le parc. “C’est vraiment un endroit incroyable, confirme Edouard Lesage, l’un des trois organisateurs du festival. Il y aura donc deux scènes, toutes les deux sous chapiteau. Ça ira de midi à minuit. J’aime bien ce format. On n’avait pas envie de faire durer ça jusqu’à 6 heures du mat’. Et il y a de plus en plus de festivals qui font ces horaires là.

Niveau artistes, la programmation est tout à fait européenne, avec des artistes des Pays-Bas, du Royaume-Unis, de Belgique, d’Allemagne et de France. “Ce ne sont pas des Dj très connus dans le Nord, mais qui font salle comble à Paris, Amsterdam ou Bruxelles“, assure Edouard. On a hâte de voir ça.

Pour ce qui est des infos pratiques, on résume :

Cette affaire va donc se dérouler les 22 et 23 septembre prochains au château de Bossuit, à Avelgem, en Belgique (mais pas loin, vraiment). La billetterie est déjà ouverte (26,8 euros en early bird pour une journée, 42 euros pour deux jours). Il y existe un event Facebook qui lui est tout dédié, ainsi qu’une page Facebook. Et un site internet, tant qu’à faire.