[Les rails sous la ville] Non, le 1er mai, Transpole ne se met pas en repos

Dans Lille, Transport
Scroll par là

C’est vrai que ça surprend toujours un peu quand on est nouvel arrivant et qu’on découvre que les transports en commun ne fonctionnent pas le 1er mai. Comment se rendre à la fête de la Soupe, si ce n’est en métro ? L’incompréhension est de mise, les raccourcis vite faits. Mais en fait, tout le monde se fourvoie.

Le 1er mai, Transpole n’est pas du tout à l’arrêt complet. Des centaines d’agents sont au turbin pendant que vous buvez de la soupe à la bière à Wazemmes.

On a 24 heures pour faire des travaux qu’on ne peut pas faire le reste de l’année“, assure Thomas, du PC voyageur de Transpole. “Si on coule du ciment, il faut bien qu’il sèche. Si on fait des soudures, il faut qu’elles refroidissent. Les bus qui en ont besoin sont révisés, leurs pièces changées…” Le 1er mai, c’est en fait un genre de grand nettoyage de printemps pour Transpole.

Et chaque année, c’est un genre de course contre la montre pour faire tout ce qui doit être fait : les agents ont entre 1 heure du matin et 5 heures le lendemain pour faire tous les travaux de réparation et de rénovation. Soit environ 28 heures de taff non stop. Et vu l’étendue du réseau (métro, bus, tramway, V’Lille, P+R, abris vélo…) “Des centaines de salariés de Transpole travaillent le 1er mai“.

Voilà, on tenait juste à rétablir une vérité.