Le CBD Shop Greenbeux, fermé par la police, a rouvert vendredi

Dans Lille
Scroll par là

Le magasin spécialisé en cannabidiol installé depuis juin rue Inkerman, a reçu la visite de la Sûreté urbaine mardi après-midi. Résultat : le gérant a été mis en garde à vue et le magasin mis sous scellés pendant 24 heures sous le libellé “trafic de stupéfiant”. La boutique a finalement rouvert ce vendredi.

Quand il a ouvert le 18 juin dernier, Rachid, le patron de Greenbeux affirmait à la Voix du Nord que “le CBD est un produit de bien-être”, rien de plus. Dans sa boutique, il vend donc ses produits à base de cannabidiol : liquide pour e-cigarettes, tisanes, infusions, cristaux à faire fondre sous la langue…

Officiellement le cannabidiol est une molécule du chanvre indien, cousine de la THC qu’on trouve chez Marie-Jeanne. Bon, la mission interministérielle de lutte contre la drogue et les conduites addictives a tout de même édité il y a peu une note expliquant que le CBD ne peut pas prétendre à une quelconque vertu thérapeutique, que la plante de cannabis utilisée ne doit pas dépasser 0,2% de THC et que le tout produit contenant du THC, quelque soit le taux, est interdit à la vente en France.

Selon La Voix du Nord, qui a révélé l’info ce mardi, les policiers sont en train d’analyser plus finement ceux de Greenbeux afin de savoir s’ils sont conformes à la note. Sur place mardi, certains produits avaient répondu positif aux tests de stupéfiants, d’où l’interpellation du gérant. Après sa mise en garde à vue, il a finalement été libéré dès le lendemain (mercredi) et a rouvert son commerce vendredi.

Contacté ce vendredi, le gérant ne souhaite pas s’exprimer pour l’instant.