[Les rails sous la ville] Qui se cache derrière la voix du métro ?

Dans Lille, Transport
Scroll par là

Vous les avez tous entendus. Parfois c’est une femme, parfois, c’est un homme. La voix du métro qui vous susurre à l’oreille que le réseau est à l’arrêt jusqu’à 14h30 est en fait une équipe de voix. On est allé voir où elles habitent et on a pu discuter un peu… de vive voix (haha.).

Il faut distinguer plusieurs choses : il y a la voix dans votre station, qui vous dit quel jour on est, quel temps il fait, et s’il y a des problèmes sur le réseau. Ça, c’est une équipe de 11 personnes au PC voyageurs qui se relaient de 5 heures à 1 heure du matin pour vous tenir au courant.

Puis il y a les voix électroniques, contrôlées par l’équipe d’humains du PC voyageur. Il y en a trois : Margot, Margot “happy”, et l’anglais Graham.On n’utilise pas Margot happy pour les informations trafic, parce qu’elle a vraiment une voix très enjouée“, raconte Antoine Kolar, responsable du PC voyageurs. Personne  n’a envie d’entendre une voix surexcitée annoncer un retard de 35 minutes sur son métro.

Notre but, c’est d’informer et de rassurer les voyageurs“, raconte Thomas, l’une des voix humaines qui œuvrent sur le réseau. “C’est important de les tenir au courant des incidents en cours. On leur dit la vérité, les excuses d’incident technique, ça fait trente ans qu’on le dit, plus personne ne nous croit.

D’autant qu’en fait, souvent, c’est parce qu’un malin s’est déchaîné sur une porte de métro, ou que certains s’entraînent au golf sur les rames qui passent sur les viaducs (true story).  “C’est aussi nous qui orientons les gens vers des solutions alternatives. Ce qui oblige les voix à connaitre le réseau par cœur : les deux lignes de métro, les deux lignes de tram et les 90 lignes de bus et leurs itinéraires respectifs. 

Sinon, dans les rames de métro, c’est encore quelqu’un d’autre qui vous parle : un membre du PC métro, qui a en charge le contrôle des 143 rames qui circulent quotidiennement sur le réseau.