Le Tamper et la Biche et le Renard s’associent le temps d’un resto-bar éphémère

Dans Food Porn
Scroll par là

C’est l’his­toire de Tam­per, un café bien con­nu des accros au brunch, qui devient ami avec La Biche et le Renard, un bar qui ambiance la rue de Gand depuis bien­tôt deux ans. A par­tir du 6 sep­tem­bre, les deux étab­lisse­ments ne fer­ont plus qu’un. Ça se passera au Tripo, et ça promet. 

Alors au Tripo, si vous ne le savez pas déjà, à compter du 6 sep­tem­bre, il y aura une par­tie de l’ex­po­si­tion géante Sport­fo­to. Et un resto-bar. “On avait reçu un mail du directeur tech­nique du Tripo pour nous pro­pos­er de can­di­dater”, racon­te Marie-Sophie, pro­prié­taire du Tam­per. L’idée, à l’époque, est de se charg­er de la par­tie restau­ra­tion du Tripo pen­dant toute la durée de l’ex­po­si­tion. “Mais on a réal­isé que c’est aus­si un bar. Et ce n’est pas trop notre truc.” Marie-Sophie et son acolyte Ger­main pensent alors immé­di­ate­ment à leurs amis de La Biche et Le Renard. “On a déposé notre can­di­da­ture ensem­ble.” Et elle a été retenue.

Le mariage entre les deux univers devrait pass­er crème. “Le Tripo est col­lé à la gare, et on entend le bruit des trains. On voulait faire comme si les vis­i­teurs sor­tent de la gare pour arriv­er dans un petit vil­lage français.” L’am­biance sera donc vieille France vin­tage et rurale. “On l’a appelé Sainte-Biche-sur-Tam­per.” Un joli nom der­rière lequel se cachent des gaufres sucrées ou salées, des crêpes, des tartines et des cro­ques-mon­sieur, en gros tout ce que le Tam­per sait si bien faire. Et pour arroser tout ça ? La bière joli­ment sélec­tion­née par La Biche.

Ren­dez vous le 6 sep­tem­bre au Tripo pour être les pre­miers à tester ce resto-bar croisé. Sinon, vous avez jusqu’au 4 novem­bre, donc tout va bien. Le Tripo sera ouvert du mer­cre­di au dimanche, en revanche. Ne vous pointez pas un lun­di.