D’ici 2020, un gros Pathé va ouvrir à Lille-Sud

Dans Culturons-nous, Lille

©Buren

Scroll par là

La rue de Mar­quillies va être the place to be, en fait. A deux pas du très gros pro­jet Lil­le­nium, un com­plexe Pathé va ouvrir d’i­ci 2020. La ville vient de don­ner son accord pour ce pro­jet pas aus­si gros que le centre com­mer­cial qui pousse juste à côté, mais pas loin.

Rue de Mar­quillies, à l’en­trée de Lille Sud, il com­mence à y avoir foule : le com­mis­sa­riat de police, le chan­tier du futur centre com­mer­cial Lil­le­nium, et bien­tôt aus­si un ciné­ma gigan­tesque. Enfin, bien­tôt… Il fau­dra attendre qu’il se construise, quand même. La Ville et toutes les auto­ri­tés com­pé­tentes viennent de don­ner leur accord pour le pro­jet qui s’an­nonce colos­sal.

Parce qu’en fait, il va y avoir pas moins de 15 salles, dont quatre un peu spé­ciales : une IMAX de 28 mètres de large (on fait pas dans la demi mesure chez Pathé), une 4DX, une salle de cinoche pour les petits enfants toute mignonne et une salle “Pre­mium” avec fau­teuils larges et incli­nables, ser­vice à la place, salle d’at­tente dédiée… Comp­tez aus­si sur d’autres diver­tis­se­ments dans les étages, dans le genre d’un escape game.

L’un dans l’autre, ce ciné­ma devrait dif­fu­ser envi­ron 600 séances par semaine, et 240 films par an. Une pro­gram­ma­tion cultu­relle est même pré­vue avec soi­rées spé­ciales et ren­contres.

Sinon, l’homme choi­si pour construire ce mas­to­donte dédié au 7e art n’est autre que le plas­ti­cien Daniel Buren, Grand prix de la Bien­nale de Paris, accom­pa­gné de l’ar­chi­tecte Roland Car­ta et du desi­gner Ora-Ïto. Le bâti­ment sera en briques rouges (his­toire de faire ton sur ton avec le reste de la région), et sera ins­tal­lé juste à côté de la Halle de Glisse.

Niveau calen­drier, tablez sur deux ans envi­ron de pro­cé­dure, tra­vaux et finio­lages, ce qui nous amène, mine de rien, à l’ho­ri­zon 2020.