Swoon, la néobanque lilloise, débarque sur smartphone à la fin de l’année

Dans Lille, Money Money Money
Scroll par là

D’ici la fin de l’année, une nouvelle néobanque française doit voir le jour. Son nom ? Swoon. Créée à Lille, la petite nouvelle veut révolutionner le rapport à la banque en misant sur la transparence, l’absence de frais et un livret d’épargne qui rapporte vraiment aux utilisateurs. Comment ça va marcher ? On vous explique. 

Les rendez-vous chez le banquier sont rarement une partie de plaisir pour ceux qui ne connaissent pas grand chose au monde de la finance. Epargne, taux, frais, change, assurances, dividende… Non vraiment, ce n’est pas le vocabulaire qu’on utilise tous les matins à la pause café (enfin sauf si vous êtes banquier ou dans la finance of course).

Bref, pour beaucoup, ce n’est pas très sexy tout ça et Quentin Haddouche l’a bien compris. Ce vocab’, ce pur produit lillois de 32 ans le comprend parfaitement. Père banquier, mère banquière, études à l’Ieseg, passage par la Royal Bank of Scotland… Le trentenaire a la banque dans le sang. Après avoir bossé pendant six ans dans la boîte de son père, il a voulu se lancer dans sa propre aventure avec sa femme et créer la néobanque, baptisée Swoon, qui répondrait aux besoins de sa génération.

Je me suis rendu compte qu’autour de moi, les jeunes citadins qui commençaient à avoir de l’argent ne savaient pas comment l’épargner et avaient besoin d’une relation simple, de transparence pour savoir exactement à quoi servirait cet argent.”

Quentin

Pour retrouver un peu de simplicité dans la banque, Quentin est simplement allé rechercher la première définition du mot banque dans le dico de 1835 :

Une banque est une caisse commune, ou publique, dont le crédit repose sur des fonds considérables, et où les particuliers déposent leur argent pour en tirer un intérêt, avec faculté de le reprendre à leur volonté”

L’académie Française en 1835

Voilà, c’est ça, Swoon. Une banque qui permet aux particuliers d’ouvrir un compte courant sans frais (avec carte mastercard, sans frais de change à l’étranger, sans découvert autorisé) et un livret d’épargne (sans minimum, sans plafond) rémunéré à 3% (oui, ça fait plaisir).

Comment c’est possible ? Grâce à l’absence d’intermédiaires et aux remboursements des prêts que Swoon octroie aux TPE et PME du coin mais aussi à des agriculteurs bio, des artisans, des commerçants… “Ce sont des professionnels qui se situent dans une sorte de zone grise, explique Quentin. Ils ne sont pas assez petits pour obtenir assez d’aides de l’Etat et pas assez gros pour avoir le soutien des banques. Nous, on discute avec eux et on leur prête avec un taux d’intérêt à 5%. Ça peut paraître beaucoup, mais grâce à ce prêt, ils peuvent investir et évoluer“.

Sur ces 5% d’intérêts, 3% servent à rémunérer le livret d’épargne des particuliers de Swoon (qui financent le prêt au final, you get it ?) et les 2% restants permettent de faire tourner la néobanque. 

Et si vous souhaitez savoir à quelles entreprises votre épargne profite, Swoon mise aussi sur la transparence et en publiera la liste sur son site.

Cet été, la néobanque s’est lancée en mode bêta test et doit débarquer sur nos smartphones dès la fin de l’année sur Androïd et IOS. On vous tiendra informé de la date officielle, cela va sans dire.