L’Archimède, le futur resto-bar flottant de la Citadelle

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

La Citadelle ne sera bientôt plus qu’une destination de promenade ou de running. D’ici quelques mois, ce sera aussi là qu’on mangera sur le toit d’une péniche sur les berges de la Deûle. Cette promesse de pause gourmando-flottante (#CoucouNéologisme), c’est le nouveau projet, baptisé L’Archimède, d’un restaurateur lillois. 

Si vous êtes un habitué du Champ de Mars, de la Citadelle ou de l’Esplanade, vous n’avez pas pu la manquer : depuis qu’elle a passé l’écluse de la Deûle fin août, la péniche verte de l’Archimède attise la curiosité. Et comme on vous a déjà spoilé l’info dans le titre, on ne va pas tourner autour du pot : ne spéculez plus, ce sera très prochainement un nouveau restaurant-bar.

David Denyzart, son propriétaire, est en train d’y faire d’énormes travaux pour que son embarcation de 39 mètres soit toute pimpante et prête à accueillir ses premiers ventres affamés vers la fin de l’année. L’homme n’est pas un inconnu à Lille puisqu’il est aussi le gérant de L’Arrière-Pays et du Pub Store dans le Vieux-Lille. Son projet de resto-bar-péniche date d’il y a déjà deux ans quand il entend que la Péniche du pianiste est à vendre.

La Péniche du pianiste. RIP. A jamais dons nos coeurs.

[Pause revival pour ceux qui n’ont pas connu La Péniche: c’était carrément une salle de concerts flottante amarrée face à la Citadelle. Plus de 1000 groupes s’y sont produits en sept ans et sa fermeture en novembre 2016 a fait pleurer la totalité des musicos lillois.]

Quand il rachète la Péniche du pianiste, le restaurateur du Vieux-Lille n’a aucune envie de se débarrasser de l’embarcation iconique. “Mais impossible de la réaménager comme je le souhaitais pour y installer le restaurant , explique-t-il. Il a fallu se résoudre à l’amarrer temporairement de l’autre côté de la berge pour en faire venir une toute nouvelle, construite sur-mesure à Charleroi“.

Arrivée en mode brut sur la Deûle, la nouvelle péniche est en ce moment-même aménagée pour devenir une brasserie à la carte de qualité et abordable (“Ce n’est pas parce qu’on est sur un bateau qu’on doit augmenter les prix de 40%“, dixit le boss). Baptisée L’Archimède en référence au “vrai nom” de La Péniche du pianiste (bah oui, les péniches ont un nom officiel), celle-ci pourra accueillir plus de 200 personnes sur ses trois étages : la cale, le pont et la terrasse de toit.

Bruncher en terrasse avec vue sur les quais. On s’y voit déjà perso.

Côté ambiance, ne vous attendez pas à une déco de filets de pêche et d’ancres : “On restera dans l’épuré car finalement le décor est dehors“, argue David. Pour le menu, pareil, pas d’exclusivité aux produits de la mer. Il y aura quelques poissons au menu mais aussi des planches pour l’afterwork, des salades, bowls, viandes, pasta bio avec desserts maison pour clôturer le repas. Et on pourra aussi aller s’y ambiancer le vendredi soir en musique et y bruncher le dimanche.

Rendez-vous dans quelques mois pour aller tester tout ça. Ah et on le mentionne quand même pour ceux qui se voyaient déjà voguer sur la Deûle en mode bateau-mouche : L’Archimède est sur l’eau mais reste à quai donc ne demandez pas où se trouve la barre ou le gouvernail.

Pas de barre, pas de gouvernail mais quand même des hublots.