La Maison de la Poutine va ouvrir un resto à Lille en 2019

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Bon, voilà, c’est officiel. La Maison de la Poutine, le restaurant parisien spécialisé dans ce plat québécois qui rend à moitié-fou, va s’implanter à Lille. C’est pas nous qui le disons, c’est l’un de ses fondateurs, Guillaume Natas. 

On a un restaurant à Paris, un autre qui va ouvrir, deux cuisines dédiées à la livraison, et nous allons ouvrir un restaurant à Toulouse. Ça c’est d’ici le mois de décembre. En 2019, ce sera Lille.” Voilà, La Maison de la Poutine va donc ouvrir chez nous.

Le restaurant parisien, lorsqu’il a ouvert en décembre 2017, a fait un carton à peu près immédiat. “Je savais que ça allait marcher, mais je ne pensais pas que ça irait aussi vite. On avait été submergés“, se souvient Guillaume. Avec ses deux associés, il avait envie de faire du plat québécois le seul et unique produit d’un restaurant. Et il a eu raison. “On n’a que 19 places, les gens font la queue pour s’asseoir.” Les prochains restaurants estampillés Maison de la Poutine seront plus grands et pourront accueillir plus de monde, promet Guillaume. Mais tous auront la même politique en matière de poutine : des produits tout à fait frais, des frites cuites deux fois, du fromage qui fait couic-couic et de la sauce brune maison.

Niveau menu, vous pourrez vous baffrer gentiment en choisissant votre garniture : bœuf chili, émincé de poulet sarrasin ou végé. Pour vous donner un aperçu : la poutine du moment dans le restaurant parisien est composée d’un effiloché de porc au sirop d’érable et de pop-corn. Pour les prix, ça reste correct : ils vont de 9 euros à 13,5 euros pour la poutine plus garnie.

Désormais, Guillaume et ses associés regardent en dehors de Paris, donc. “Si on ne doit en ouvrir qu’un, ce sera Lille“, affirme-t-il. Mais il se renseigne aussi sur les autres grandes villes comme Lyon et Bordeaux. Pour la capitale des Flandres, l’ouverture est en bonne voie. “Nous cherchons un gérant qui soit très fiable, qui soit dégourdi, et motivé.” Avis aux amateurs…

Dès qu’on est rencardés sur le lieu et la date, vous pensez bien qu’on vous tient au courant.