Envie de se faire de nouveaux potes en soirée ? Mynöx arrive bientôt pour vous aider

Dans Lille
Scroll par là

Crédit pho­to @Mynöx

Pas tou­jours évi­dent de se faire de nou­veaux potes quand on débar­que dans une ville incon­nue. Enfin ça, c’é­tait avant l’ar­rivée (immi­nente) de Mynöx sur votre smart­phone. Cette nou­velle appli conçue par des étu­di­ants-entre­pre­neurs per­met d’or­gan­is­er des soirées et d’y inviter des incon­nus (et vice-ver­sa) pour une soirée pok­er, déguisée ou juste pour l’apéro. 

Se refaire un réseau d’amis quand on vient à peine d’ar­riv­er en ville, c’est sûr que ça ne se fait pas en un claque­ment de doigt. Par con­tre, pour faire des ren­con­tres, faire la fête et boire un godet, ce n’est pas la pire idée qui soit. Mais bon, fon­cer tête bais­sée dans un barathon rue de la soif, ça peut marcher sauf que côté dis­cus­sion, ça pour­rait coin­cer à par­tir d’un cer­tain moment.

Alors qu’une petite fête dans un appart’, là, tout de suite, c’est plus sim­ple pour papot­er études, voy­ages, séries et tut­ti quan­ti. Et bien voilà com­ment est née Mynöx (qui vient de “my” aka “ma” en anglais et de “nox” aka “la nuit” en latin. De rien.) dans l’e­sprit de qua­tre potes étu­di­ants, aujour­d’hui en mas­ter.

C’é­tait il y a quelques années, quand ils étaient encore tous basés à Stras­bourg, juste­ment pour leurs études. Peu après la ren­trée, Yann-Davy, Oscar et deux autres potes organ­isent une soirée pour accueil­lir les nou­veaux Eras­mus de l’é­cole.Créer des événe­ments entre nous et y inviter les petits nou­veaux mar­chait super bien, explique Yann-Davy. On s’est dit qu’il n’y avait cer­taine­ment pas que les Eras­mus qui devaient ne pas con­naître Stras­bourg, mais aus­si des Parisiens, des Lil­lois ou d’autres”.

On vient chez toi…

Et comme l’a tou­jours dit ma grand-mère du Cam­bré­sis : “Aux bons ouvri­ers, les bons out­ils !”. Et pour notre quatuor de néo-entre­pre­neurs-créa­teurs-de-soirées entre incon­nus, le bon out­il, c’est une bonne appli­ca­tion. La leur, c’est donc Mynöx qui per­met pour un petit gars fraîche­ment débar­qué à Lille de se con­necter, d’être géolo­cal­isé et de voir quels sont les événe­ments organ­isés autour de lui.

Tiens, un petit apéro sym­pa dans un appart’ à Wazemmes. Allez hop, on demande à être invité avec un +1, le pote qu’on s’est fait à la ren­trée et qui est aus­si largué que nous dans la ville. On attend gen­ti­ment que l’hôte lil­lois nous dise OK et on reçoit l’adresse exacte, le tim­ing, et ce qu’il faut ramen­er ou met­tre dans la cagnotte online de l’app’ (genre 3–4€) avant de ce point­er le jour J. Si on a des ques­tions, on peut même déjà com­mencer à papot­er via la mes­sagerie instan­ta­née.

… ou vous venez chez moi ?

Vous pou­vez aus­si devenir hôte et être celui qui invite de nou­velles têtes chez lui. Oui parce que bon, déjà le Lil­lois a quand même une répu­ta­tion à tenir de gens cool et socia­bles. Et puis, les potes qu’on con­naît depuis 10 ans c’est cool, mais du sang neuf, ça remet un peu de pep’s dans un groupe et dans une soirée.

Aujour­d’hui, Mynöx existe déjà à Reims et à Lon­dres (où il y a déjà eu une cinquan­taine de soirées) et arrive dès la mi-octo­bre à Lille. Et puis ce sera au tour de Stras­bourg, de Man­ches­ter… Bref, la liste ne va faire que s’al­longer. Donc si vous êtes malins, vous avez com­pris que vous pou­vez très bien être un hôte lil­lois Mynöx mais aus­si devenir celui ou celle qui débar­que à Lon­dres avec son/sa BFF, qui ouvre son appli’ et se dégote une soirée chez des Lon­doniens. Comme ça, en trois clics.

Le coin job et partnership

Ah et pour ceux qui sont à Lille depuis déjà un bout de temps, sachez que Mynöx est à la recherche d’am­bas­sadeurs qui organ­is­eraient les pre­mières soirées lil­lois­es et pro­mou­vraient l’ap­pli’ con­tre rémunéra­tion. Com­bi­en ? On vous laisse leur deman­der si l’aven­ture vous tente via leur page Face­book. Et si vous faites par­tie d’une asso étu­di­ante genre BDE, n’hésitez pas aller taper aus­si la dis­cut’ avec Mynöx qui cherche aus­si des parte­naires.

Voilà on vous a tout dit, ne reste plus qu’à télécharg­er l’ap­pli ici pour iOS et se mon­tr­er encore patient pour Androïd qui arrivera aus­si mi-octo­bre avec l’ou­ver­ture des événe­ments Lil­lois.