Finally ! La Citadelle a son bistrot cantine

Dans Bière, C'est green, Lille

@LaCapucine

Scroll par là

Depuis plusieurs mois, la Citadelle subit un gros lift­ing par la mairie. Cette dernière en a d’ailleurs prof­ité pour y installer un vrai endroit où se pos­er pour boire un godet après son run­ning ou encore manger le dimanche en ter­rasse en famille. Son petit nom ? La Capucine.

Les habitués de la Citadelle l’ont cer­taine­ment déjà vue sur leur par­cours. Peut-être même que vous vous y êtes déjà arrêtés depuis sa pré-ouver­ture à la mi-août. Parce qu’il fai­sait soif ou faim. Ou tout sim­ple­ment par curiosité.

Il faut dire que seize anciens con­tain­ers mar­itimes rassem­blés aux quels on a rajouté une immense ver­rière à l’en­trée du zoo, ça ne passe pas vrai­ment inaperçu pour des Lil­lois de longue date. “Notre but, c’est de val­oris­er les lieux dans lesquels on s’in­stalle : ici, on est entre riv­ière et forêt, il fal­lait quelque chose d’ou­vert, de durable et en har­monie avec ce qui l’en­toure”, explique Alexan­dre Huau-Armani, le boss des lieux. Lui et son asso­cié Azed­dine Jawad, tous les deux Nor­mands, ont été les heureux élus que la ville a choisi pour offrir à la Citadelle sa ter­rasse et sa can­tine.

Le duo n’en est pas à sa pre­mière réal­i­sa­tion : une Capucine existe déjà à Giverny, dans un ancien pres­soir à grains où l’im­pres­sion­nisme est roi. Pour Lille, ils se sont inspirés de ce que l’en­vi­ron­nement leur don­nait pour con­cevoir ce con­cept de bistrot can­tine en mood jardin d’hiv­er qui se trans­forme en bar à bières et à vin chaleureux dès que le temps est venu de pass­er en mode after­work.

A l’in­térieur, une par­tie self où l’on peut venir se restau­r­er le midi, qu’on soit des adeptes de salades ou de welsh. “Ce pro­jet se fait aus­si en parte­nar­i­at avec de nom­breux pro­duc­teurs locaux et des micro-brasseries du coin”, ajoute Alexan­dre. D’où des plats tradis, bien d’i­ci mais aus­si une sélec­tion de dix bières pres­sions (dont la Paix-Dieu et l’Anos­teke) où l’on vient se servir en libre ser­vice avec un sys­tème de carte à recharg­er.

Pour la boire où ? Dans une sec­onde par­tie de la Capucine, sous la ver­rière, à table ou dans un bon fau­teuil moelleux. Pour ceux qui préfèrent juste­ment se recon­necter un peu avec la nature après une journée de dur labeur en ville, direc­tion la ter­rasse qui peut accueil­lir jusqu’à 200 per­son­nes sous les arbres le long de la Deûle.

La Capucine compte bien se fon­dre dans le décor de la Citadelle et se faire une place de choix dans le cœur des Lil­lois. “On est sur du ter­rain pub­lic ici. Pour nous, ça sig­ni­fie qu’on est une sorte de tiers-lieu que les Lil­lois peu­vent, et même doivent, s’ap­pro­prier”, explique Alexan­dre. Tra­duc­tion : asso­ci­a­tions, BDE et créa­teurs d’ate­liers peu­vent envoy­er un petit mail (contact@lacapucine.fr) à l’équipe de la Capucine pour venir y squat­ter pour leurs activ­ités.

Côté inté­gra­tion, les Nor­mands ont pu goûter aux joies de la pre­mière Braderie de Lille le mois dernier. Bilan : 1 200 ver­res et plus d’une tonne de moules sur le week-end. On a envie de dire : Bien­v­enue chez nous !

On réca­pit­ule le prati­co-pra­tique : La Capucine, c’est donc juste à côté du zoo, et elle est ouverte du mer­cre­di au dimanche de 11 heures à 19 heures mais la joue tar­dive jusque minu­it les ven­dre­di et same­di. Et s’il vous fal­lait une rai­son de plus pour décou­vrir les lieux, sachez que l’in­au­gu­ra­tion offi­cielle est prévue le ven­dre­di 19 octo­bre prochain dès 20 heures avec des for­mules décou­vertes et un DJ pour s’am­biancer. Ah oui, ça va bouger à la Citadelle.