Gare à la nouvelle amende pollution si vous partez en road-trip à Bruxelles

Dans Transport, Voyage Voyage
Scroll par là

Un petit week-end à Brux­elles en vue ? Si vous optez pour le tra­jet en voiture, mieux vaux lire ce qui va suiv­re pour vous éviter une mau­vaise sur­prise dans votre boîte aux let­tres une fois de retour : une nou­velle amende con­tre les véhicules pol­lu­ants est entrée en vigueur à Brux­elles. Pas de panique, on vous explique com­ment éviter la douloureuse de 350€ (quand même).

Depuis le 1er Octo­bre, la cap­i­tale Belge a passé un cap dans sa lutte con­tre le diesel et la pol­lu­tion auto­mo­bile. Com­ment ? Tout sim­ple­ment en suiv­ant l’ex­em­ple de sa copine Anvers qui a instal­lé une LEZ (Low Emis­sion Zone, avec l’ac­cent british s’il vous plaît), l’équiv­a­lent de notre fameuse “zone à cir­cu­la­tion restreinte”, traduit pour nous La Voix du Nord.

Chez nous, c’est la fameuse vignette Crit’air qu’on a main­tenant tous col­lée (avec plus ou moins de suc­cès) sur le pare-brise de titine qui per­met de savoir si on peut rouler lors de gros pics de pol­lu­tion ou pas. (Ce n’est pas encore arrivé mais ça peut.)

Sauf qu’en Bel­gique, les mesures sont beau­coup plus restric­tives que chez nous. Pic de pol­lu­tion ou pas, Anvers et Brux­elles ont tout sim­ple­ment décidé d’in­ter­dire les voitures les plus pol­lu­antes dans leurs LEZ. 

Dans le viseur des Belges, les diesels EURO 1 et sans norme EURO. Soit les véhicules qui roulent au gasoil depuis 1997. Oui, y’en a plus des mass­es sur les routes mais, d’i­ci quelques mois, en 2019, les diesels EURO 2 et les essences en EURO 1 ou sans norme EURO vont aus­si entrés dans cette short list qui ne fera que s’al­longer au fil des ans selon La Voix du Nord.

Enregistrement de titine

Pour savoir si votre bolide est déjà (ou très bien­tôt) con­cerné, un petit coup d’œil par ici. Si vous l’êtes, on ne peut que vous con­seiller d’opter pour le Thalys ou le cov­oit’ avec une autre voiture pour éviter l’a­mende de … 350€. 

Oui ça fait mal. Surtout que vous pou­vez quand même vous la pren­dre sur le bout du nez même si votre voiture n’est pas très pol­lu­ante. Parce qu’en bon Français que vous êtes, vous allez devoir vous enreg­istr­er auprès de la ville de Brux­elles (tout comme Anvers) pour jus­ti­fi­er que vous ne l’êtes pas, juste­ment, trop pol­lu­ant. L’ad­min­is­tra­tion belge n’ayant pas accès au reg­istres des plaques de ses voisins, c’est à vous de faire la démarche. Donc on retrou­ve la carte grise de titine et on prend cinq min­utes pour l’en­reg­istr­er ici pour Brux­elles et pour Anvers.

Le plan B

Autre plan de sec­ours con­seil­lé par La Voix du Nord si l’ad­min­is­tra­tion vous fait hor­reur : con­duire jusque Brux­elles, dépos­er la voiture dans un park­ing juste à l’en­trée de la LEZ de Brux­elles et opter pour faire les derniers (kilo)mètres en trans­ports en com­mun. 

Pour savoir où débute la fameuse LEZ, voilà les pan­neaux la délim­i­tant : 

Visu­alisez bien parce qu’ils ne sont pas hyper fla­grants sur le coup quand on con­duit.

Voilà, vous savez tout. On vous laisse faire votre choix pour ne pas de voir pren­dre sur le livret A pour régler les 350€.