Platymium, la plateforme lilloise pour réveiller son côté DIY

Dans Ch'est bieau, Geek, Lille
Scroll par là

Le Do It Yourself (DIY pour les intimes), c’est devenu un mode de vie, un loisir et même une carrière pour certains. A Lille, on compte des dizaines et des dizaines d’ateliers DIY différents. Pour les novices ou les créateurs, difficile de savoir où chercher ou comment se faire connaître. Sauf qu’à Lille, nos ingénieurs pensent à tout et deux d’entre eux ont monté Platymium, la plateforme qui recense les ateliers créatifs de toute la métropole.

Oh, j’aimerais bien commencer à coudre“. “Ah bah oui mais j’aimerais aussi tester les ateliers zéro déchet“. “Rah mais rénover des meubles, ça à l’air génial“. Voilà, bienvenus dans notre monde. Celui où on a plein d’envies, pas assez de temps, pas envie de choisir et au final… on ne sait toujours pas coudre droit et notre vieux meuble à pimper reste dans le garage à se morfondre.

C’est que depuis plusieurs années, on ne sait plus où donner de la tête dans la longue liste d’ateliers DIY dans la métropole lilloise. Enfin, on dit “liste”, alors qu’au final, pour trouver THE atelier qui nous va, il faut chercher, fouiller, demander aux copines, ouvrir 36 000 onglets sur notre ordi’. Ce qui est cool, c’est qu’on a beau être perdu, on n’est pas tout seul. Audrey, par exemple, l’était aussi.

Cette ingénieure de 31 ans est une passionnée du DIY. “Sauf que je voulais tester plein de trucs différents, je ne voulais pas forcément m’engager et au final j’étais frustrée“. Du coup, avec Fabien, un autre ingénieur du coin de 29 ans, ils ont eu l’idée de créer en 2016 une plateforme entièrement dédiée au recensement des ateliers DIY de la métropole lilloise.

“On a eu l’idée après un voyage d’un an en Nouvelle-Zélande et en Australie. Là-bas, le DIY est un mode de vie. On trouve des poteaux électriques ? Hop, on en fait un poulailler.”

Audrey

Une fois de retour en France, ils étaient tellement imprégnés de cette philosophie DIY que l’idée de créer un outil encore inexistant, un lien entre les pros et les amateurs, a commencé à leur trotter dans la tête. “Et voilà, même si on aimait nos jobs respectifs, on s’est juste dit “allez, pourquoi pas ?”

En moins d’un an, Audrey, Fabien et Platymium, leur plateforme DIY, se font incuber à la Plaine Image de Tourcoing, écument les salons de créateurs et accueillent leurs premiers annonceurs en ligne en septembre 2017. “Ils étaient cinq au début, se rappelle Audrey. Aujourd’hui, ils sont une quarantaine de professionnels à proposer plus de 80 ateliers en moyenne sur Platymium“. Entre-deux, ils ont raflé le prix de la création d’entreprise du Lion’s Club, sont devenus lauréat de la MEL et ont des projets plein la tête pour continuer à connecter les gens amoureux du fait-main.

Oui, y’a de quoi de faire sur Lille et il suffit maintenant d’aller sur leur plateforme pour trouver son bonheur à faire soi-même. Un clic, quelques sélections et hop, le tour est joué. On peut même réserver en ligne son atelier en y payant un acompte de 15%.

Des idées, Audrey et Fabien en ont encore plein les cartons recyclés : carte cadeau, exporter la plateforme hors de la métropole lilloise ou encore créer des box Platymium. Mais s’il est possible de créer une plénitude de choses cool avec le DIY, l’argent sonnant et trébuchant n’en fait pas encore partie. Du coup, le duo a lancé son KissKissBanKBank il y a quelques semaines pour espérer récolter 5 000 € et continuer à investir sur cette plateforme à fort potentiel.

S’ils arrivent à atteindre les 100 000€ de dons, ils promettent de créer Platy’Lanta, l’île du DIY. Comme on est certains qu’on vient de finir de vous convaincre, go sur leur page pour contribuer au projet, il reste encore quelques jours avant la clôture.