La boutique Lush célèbre la journée internationale du Coming-Out

Dans Ch'est bieau, Lille
Scroll par là


Ce jeudi 11 octobre c’est la journée internationale du Coming-Out, l’occasion pour la marque aux bombes de bain Lush d’organiser une opération à Lille dans leur boutique rue de Béthune avec l’association Le Refuge.

Connue pour ses produits aux noms et aux formes étranges entre atelier d’arts plastiques et pâtisserie, la marque britannique se fait aussi remarquer pour ses emballages en composants recyclés ou leur refus d’utiliser l’huile de palme dans leurs produits.

Alors on s’est un peu renseignés. Depuis sa création il y a vingt-trois ans, Lush s’est engagé dans plusieurs actions comme avec leur charity pot : un produit dont 100% du prix de vente revient à des associations d’aide aux minorités, mais aussi une campagne contre l’utilisation de pesticides. Bref, ils sont un peu partout, surtout là où on ne les attend pas.

Pour reprendre depuis le début et bien comprendre de quoi on parle, le terme « coming-out » nous vient des Etats-Unis au milieu des années 1960. C’était un acte hyper-militant à l’époque parce que, on ne va pas vous refaire l’historique complet, mais en gros si vous laissiez entendre que vous étiez homosexuel, c’était pas très bien accueilli. La journée internationale du Coming-Out est née en 1987 de l’action de la militante Jean O’Leary et du psychologue Roy Eichberg. Pour l’occasion, des centaines d’homosexuels anonymes publient leurs noms dans les journaux, s’exposant donc aux représailles publiquement.

Aujourd’hui les mentalités ont évolué mais les crimes homophobes marquent toujours tristement l’actualité : en France en l’espace de deux semaines, deux couples homos se sont fait agresser pour avoir fait des trucs de fous comme se faire un bisou ou se prendre dans les bras.

D’ordinaire très peu suivie en France, cette année la marque de produits cosmétiques aux formes rigolotes, Lush, a choisi la boutique de Lille pour célébrer cet anniversaire. Parce que mine de rien il reste encore pas mal de boulot à faire quand on sait que l’association Le Refuge accueille chaque année des centaines de jeunes que leur famille a rejetés pour leurs orientation sexuelle.

Jeudi 11 octobre vous aurez donc l’occasion de venir écouter Jean Wallon, délégué régional pour l’association, présenter leurs actions et leur histoire. Si les discours c’est moyen votre truc sachez qu’à 19 heures, y sera projeté le film Baisers Cachés de Didier Bivel. Peu importe votre sexualité, vous êtes les bienvenus pour venir vous informer autour de savons qui sentent trop bons (oui c’est une combinaison un peu particulière mais ça risque d’être sympa).