Lomme aura son pôle des arts et cultures numériques en 2020

Dans Culturons-nous, Geek

© Jakob+MacFarlane

Scroll par là

Un pôle des arts et cultures numériques à Lomme, on en parle depuis au moins 2013. Mais là, on rentre dans le concret car le projet vient d’être baptisé Trinium. Un nom un brin futuriste qui annonce la couleur : du data, du numérique, de la technologie… Mais pas que. On vous livre tout ce qu’on sait déjà du projet en points boulettes pour y voir plus clair. 

  • C’est où ? 
    Commençons par le commencement : où ça se trouve cette affaire ? Pour ceux qui ont l’habitude d’aller squatter à l’Odyssée, la médiathèque de Lomme qui ouvre le dimanche pour le plus grand bonheur des révisions de partiels, vous n’allez pas devoir chercher bien loin. C’est juste à côté. Mais genre vraiment. Tellement à côté qu’en réalité l’Odyssée va même faire partie de l’épopée du Trinium et y être rattachée. 
    Donc pour vous (re)situer, le Trinium se trouvera entre l’avenue de Dunkerque et la rue de la Mitterie, sur le site de l’ancienne friche Wilvia, juste en face de l’arrêt de métro de la Maison des enfants (et ça c’est pratique). 
  • Qu’est ce qu’on y trouvera ?
    On ne va pas vous faire l’affront de vous expliquer ce qu’on peut faire dans une médiathèque. Par contre le Trinium ne sera pas que ça, vous l’aurez bien compris. Dans ses 3 000m2, on trouvera aussi un espace dédié à la musique, une salle de visionnage de films en petits groupes, des salles de travail que les étudiants et les assos pourront réserver et, surtout, une énorme salle de spectacle de 1 000m2. 

© Jakob+MacFarlane

Et le numérique dans tout ça ? Pas de panique, on garde le meilleur pour la fin. La ville de Lomme compte bien attirer les ingés et les talents du digital, explique La Voix du Nord. Du coup, ils vont carrément y installer un data lab, un labo d’innovation numérique où ils pourront bosser les open datas de la ville mais qui sera aussi accessible à tout le monde pour se cultiver numériquement parlant. Et ça, c’est juste “unique en Europe“, précise le quotidien.

Le Trinium est même déjà en collab’ avec l’Université de Lille et le CNRS pour upgrader le tout de technologie et de conférences. 

  • C’est pour quand ? 
    Même si on en parle depuis 2013 à la mairie de Lomme, on savait dès le départ qu’il fallait faire preuve de patience. Depuis cette année, on sait à quoi ressemblera ce tiers-lieu futuriste imaginé par le cabinet parisien Jakob-MacFarlane. Et maintenant qu’il vient d’être nommé, on s’attend à ce que tout s’enclenche comme c’était prévu dans le calendrier. On espère donc pouvoir y squatter dès la fin 2020.
© Jakob+MacFarlane