Nouveau rebondissement pour le projet de la friche Saint-So

Dans Lille, Politique

© SPL Euralille

Scroll par là

L’histoire du projet de réaménagement de la friche Saint-Sauveur et de sa piscine olympique deviendra peut-être un téléfilm un jour tant ce feuilleton a de rebondissements. Le dernier date du début du mois d’octobre quand le tribunal administratif de Lille a rejeté la délib’ de la MEL. Traduction : le projet est toujours sur les rails mais a pris du plomb dans l’aile. 

Récapitulons : le Cours Saint-So s’est animé tout l’été et les travaux de Saint-So Bazaar ne devraient pas tarder à commencer. Mais par contre, pour ce qui est de la piscine olympique et du reste, tout est encore à défricher (on assume le jeu de mots).

Photo © equipe gehl /SPL euralille

Pour vous la faire courte pour cet épisode, en juin la Métropole européenne de Lille avait délibéré sur le fait que le projet de la friche était d’intérêt public. Des assos qui s’opposent depuis déjà bien longtemps au projet n’étaient pas du tout d’accord avec cette décision et ont décidé de saisir la justice. Et là, le 5 octobre dernier, le juge des référés a estimé que “l’étude d’impact comporte des insuffisances quant aux incidences du projet sur la qualité de l’air.” Et pour le juge, ces incertitudes “ont pu nuire à l’information complète de la population.” 

C’est sûr que ça ne sent pas hyper bon pour le projet. Mais selon France Bleu Nord, la ville reste “sereine“. Et cette décision judiciaire ne remettrait pas en cause le projet dans sa globalité bien qu’elle invite à refaire des études publiques et d’impact pour clarifier les zones d’ombre qui ont fait tiqué le juge .

Par contre, c’est une victoire certaine pour les associations qui défendent l’idée que ce nouveau quartier doit être un poumon vert dans Lille.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Rendez-vous au prochain épisode.