Ce qu’on a hâte de voir de la conquête de Lille par Eldorado

Dans Ch'est bieau, La rue, Lille, Music in my ears

Simulation Alebrijes Rambla © Romain Greco

Scroll par là

On vous le dit tout de suite, ne pré­voyez pas trop de week-ends à la mer l’an­née pro­chaine ou même de vacances. Car il va y en avoir des choses à faire et à voir à Lille en 2019. La 5e édi­tion thé­ma­tique de Lille3000 débarque le 27 avril pro­chain pour plus de cinq mois de fêtes, d’ex­pos et de méta­mor­phoses urbaines autour du thème de l’El­do­ra­do avec en guest star, le Mexique. 

Ce lun­di, Lille3000 a pré­sen­té son gros bébé, Eldo­ra­do, dont la nais­sance est annon­cée pour le 27 avril 2019. Pour cette 5e édi­tion, tous les acteurs cultu­rels lil­lois, métro­po­li­tains mais aus­si régio­naux ont rejoint l’a­ven­ture. Autant vous dire que le dos­sier évé­ne­men­tiel vaut son pesant d’or.

On parle aus­si de son poids, lit­té­ra­le­ment. Eldo­ra­do, c’est des dizaines et des dizaines d’ex­pos, de fêtes, d’é­vé­ne­ments, de week-ends thé­ma­tiques, de concerts, de per­for­mances, de méta­mor­phoses urbaines…

Pas de panique, vous aurez plus de cinq mois, jus­qu’au 1er décembre pré­ci­sé­ment, pour en pro­fi­ter. Mais si vous avez déjà ache­té votre agen­da 2019 (#Old­School) ou que votre smart­phone est votre meilleur ami pour ne rien oublier, on vous a concoc­té un petit aper­çu des évé­ne­ments qu’on ne compte (per­so) pas man­quer en 2019.

La Parade d’ouverture en mode fête des morts

Comme tout le monde sait que Lille est une fête (on est train d’é­crire le bou­quin, un peu de patience), Eldo­ra­do se doit de com­men­cer par une parade d’ou­ver­ture qui envoie du lourd. Avec le Mexique comme guest star, dif­fi­cile de pas­ser à côté de “El dia de los muer­tos”.

C’est donc une gigan­tesque pro­ces­sion qui rap­pelle la fête des morts au Mexique qui sera en ville le 27 avril pro­chain. Et ne croyez pas que vous allez être seule­ment un bon spec­ta­teur qui va faire “wahouh” : la parade est à 90% par­ti­ci­pa­tive. Du coup, il devrait y avoir un bon paquet de Lil­lois dans le cor­tège qui comp­te­ra cinq chars thé­ma­tiques. Un cas­ting sera orga­ni­sé dès le mois de novembre pour pou­voir en être mais on vous en dit plus très vite. #tea­sing

Des expos partout, tout le temps

Quand on vous dit qu’il n’y aura vrai­ment pas de quoi aller voir ailleurs l’an­née pro­chaine, on ne blague qu’à moi­tié. Tous les musées et lieux cultu­rels se sont mis au dia­pa­son et vont offrir une prog’ aux petits oignons ris­so­lés.

On vous liste juste quelques expos, juste un chouïa, pour vous mettre en appé­tit :

  • Eldo­ra­ma au Tri­pos­tal avec une myriade d’oeuvres d’art contem­po­rain qui viennent des quatre coins du monde. 
Kusa­ma Infi­ni­ty Mir­ror Room
  • Visua­li­zing lan­guage : Oaxa­ca in L.A. du col­lec­tif Tla­co­lu­lo­kos au musée de l’Hos­pice Com­tesse. 
  • Mathias Kiss au Palais des Beaux-Arts et son mix entre pein­ture et sculp­ture.
  • La Déesse verte à la Gare Saint-So qui va juste se trans­for­mer en serre géante. 
  • La col­lec­tion du musée d’art popu­laire de Mexi­co qui ins­tal­le­ra ses pénates au musée d’his­toire natu­relle. 

Casa Loca à la Maison Folie 

A Mou­lins, pré­pa­rez vous à un été et un prin­temps aux cou­leurs et au son du Mexique. La cour de la Mai­son Folie va car­ré­ment se méta­mor­pho­ser en casa loca (une “mai­son folle” mais ver­sion Mexique en somme) avec des papel pica­do, de la gas­tro­no­mie mexi­caine, des fresques in situ réa­li­sées au Flow par le col­lec­tif Tla­co­lu­lo­kos et des ate­liers pour confec­tion­ner des objets typi­que­ment mexi­cains. Bref, un vil­lage mexi­cain au coeur de Mou­lins.

Des métamorphoses urbaines comme on les aime 

Ceux qui ont connu les élé­phants ou les bébés dra­gons le long de la rue Faid­herbe lors des anciennes édi­tions de Lille3000 se doutent bien qu’ Eldo­ra­do va en remettre une couche.

En 2019, c’est en Ram­bla que va se trans­for­mer la rue de la gare. Dix Ale­brijes mul­ti­co­lores vont s’y implan­ter et un autre sera des­ti­né à Rou­baix. Ces sculp­tures en bois (ou en papier maché) tra­di­tion­nelles sont en cours de construc­tion à Mexi­co et devraient débar­quer par contai­ners d’i­ci peu. 

La Vieille Bourse va, elle, se doter d’un nou­veau ciel. Les soles de oro de Bet­sa­bée Rome­ro, sorte de miroirs solaires, vien­dront rayon­ner sur le bâti­ment pen­dant toute la durée d’El­do­ra­do.

Nos amis du col­lec­tif Renart font aus­si par­tie du dis­po­si­tif de Lille3000 et s’oc­cu­pe­ront du côté street-art d’El­do­ra­do. Parce que oui, vous ne le saviez peut-être pas, mais le Mexique est un pays de graf­feurs. Alors le col­lec­tif lil­lois est par­ti en recon­nais­sance là-bas et a rame­né dans ses valises des street-artists amé­ri­cains et sud-amé­ri­cains qui vont venir nous en mettre plein les yeux, ici, à Lille.

2019 sera chaud à Lille. Et ce ne sera pas dû qu’au réchauf­fe­ment cli­ma­tique pour une fois.