La Voisinerie, un combo café-conciergerie, va ouvrir à Wazemmes

Dans Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Ah les amis c’est toute une his­toire cette affaire. Asseyez-vous tran­quille­ment avec une bonne tisane (ou un thé gla­cé vu les tem­pé­ra­tures) et lisez donc ce qui se pré­pare à Wazemmes parce que ça vaut son pesant de caca­huètes !

Ça fait presque deux ans main­te­nant qu’il se trame des choses étranges dans la rue des Meu­niers, dans le quar­tier de Wazemmes : ça parle de tiers-lieu, d’espace soli­daire, de lieu de vie alter­na­tif et chez Vozer on aime bien quand ça uti­lise ce genre de mots-clefs.

Tout part d’une envie : celle de trou­ver de nou­veaux moyens de créer du lien social. Du coup plu­tôt que d’inventer autant remettre au goût du jour un métier deve­nu rare et qui pour­tant rend bien ser­vice : le concierge.

Ça tombe bien, c’est ce que Maï­té aime faire le plus : dépan­ner, rendre des ser­vices au quo­ti­dien, des tâches qui paraissent ano­dines genre récu­pé­rer le linge à la lave­rie du coin, nour­rir le chat pen­dant vos vacances, récep­tion­ner les colis qui n’arrivent (jamais) quand vous êtes chez vous et dis­po­nibles. Bref, c’est un peu votre super héroïne du quo­ti­dien qui vous sauve la mise quand vous ne vous en sor­tez plus.

En ani­mant Le Mou­lin de Wazemmes, un autre lieu de convi­via­li­té citoyenne, Maï­té a pu tes­ter et faire mûrir son envie d’un lieu qui irait même encore plus loin.

” Quand j’ai répon­du à l’appel à por­teur de pro­jet concer­nant cet endroit, l’annonce par­lait d’un tiers-lieu à repen­ser et amé­na­ger. Je n’aimais pas beau­coup le terme parce que je le trou­vais com­pli­qué à défi­nir clai­re­ment. Comme c’est un lieu de convi­via­li­té entre habi­tants, j’ai donc eu l’idée de la Voi­si­ne­rie comme d’un endroit où on passe, où on vit. ”

En gros, à l’intérieur, on pour­ra trou­ver une concier­ge­rie, un café, une can­tine adap­tée aux per­sonnes en situa­tion de han­di­cap (des menus en braille à la can­tine par exemple) mais aus­si aux enfants et beau­coup d’espace à ani­mer. Libre aux habi­tants d’y appor­ter des pro­po­si­tions pour l’a­mé­na­ger, y mettre en place des acti­vi­tés, des expos, etc. La Voi­si­ne­rie de Wazemmes ce sera un peu la ver­sion abou­tie de ce que son cou­sin Le Mou­lin de Wazemmes pro­pose déjà dans la même rue des Meu­niers (oui, le mou­lin dans la rue des meu­niers, vous avez la blague).

Sauf que cette fois on parle aus­si d’une rési­dence inter­gé­né­ra­tio­nelle, avec des loge­ments sociaux. Ils seront adap­tés aux besoins spé­ci­fiques de per­sonnes han­di­ca­pées ou âgées avec au rez de chaus­sée un espace de vie col­lec­tif et inclu­sif ; bref tout ce que le Mou­lin pro­pose déjà mais en plus grand.

via GIPHY

Si Maï­té est confiante pour arri­ver à mettre en place toute cette méca­nique, elle insiste sur la notion “par­ti­ci­pa­tive” du lieu. Pour bien fonc­tion­ner, un lieu comme La Voi­si­ne­rie sera mis avant tout à la dis­po­si­tion de ses habi­tants qui le feront vivre.

” Le but, à terme, est que chaque quar­tier puisse créer sa propre Voi­si­ne­rie afin de s’appliquer à faire renaître du lien social entre habi­tants. ”

Maï­té

Concrè­te­ment, l’ouverture est pré­vue pour le cou­rant de l’an­née 2019 et on a hâte de voir ça !

La petite page de la Voi­si­ne­rie pour vous tea­ser avant l’ou­ver­ture, c’est juste ici.