Mon Film #3, le festival de ciné qui se passe chez les gens

Dans Festival, Lille
Scroll par là

Hé, franche­ment, regarder un film bien instal­lé dans un canapé, chez quelqu’un, avec de quoi grig­not­er et sirot­er quelque chose, c’est pas le pied ? C’est en tout cas ce dont sont per­suadés les organ­isa­teurs de la troisième édi­tion de Mon Film fes­ti­val, qui com­mence ce jeu­di. 

A Wazemmes, l’am­biance est par­fois celle d’un petit vil­lage. On croise des gens qu’on con­nait en allant au métro, on prend des nou­velles du petit dernier de la boulangère, on va chez les uns, chez les autres, et on ren­tre à pied chez soi, en une minute à peine… Les habi­tants du quarti­er sont telle­ment dans cette ambiance que lorsque le fes­ti­val Mon Film s’y est instal­lé, les volon­taires n’ont pas man­qué pour accueil­lir une petite par­tie de la pro­gram­ma­tion chez eux. Parce que Mon Film, c’est ça. Des séances de ciné­ma chez des gens, dans leur salon, ou chez les com­merçants du coin. Parce que vous l’au­rez remar­qué, il n’y a pas de salle de ciné­ma à Wazemmes.

Le principe est sim­ple : les hôtes pro­posent un film qui leur tient à cœur (récent, vieux, français ou non, c’est leur choix) et offrent leur hum­ble demeure pour la pro­jec­tion. Pas d’in­stal­la­tion dis­pendieuse ici : c’est sur la téloche du salon que ça se passe. Entre jeu­di et dimanche, une cen­taine de pro­jec­tions est pro­gram­mée dans des lieux pou­vant accueil­lir jusqu’à 20 spec­ta­teurs. Ce qui nous fait un total de 1756 places de ciné­ma sur toute la durée du fes­ti­val.

Cette année, il sera aus­si pos­si­ble de par­ticiper à une séance “les yeux fer­més” au Halles de Wazemmes. Et de ren­con­tr­er François Berléand, par­rain de cette troisième édi­tion, lors de la séance de clô­ture à la Mai­son Folie. 

Sinon, vous pou­vez vous ren­car­der et réserv­er vos places ici. Les entrées dans ces salles de ciné­ma éphémère est gra­tu­ite.