Nashville Pussy vient mettre le feu à l’anniv’ du Carré des Halles

Dans Lille, Music in my ears, Night Night
Scroll par là

Hé, vos parents ne vous avaient même pas encore imaginé que le Carré des Halles était déjà le haut lieu du rock’n roll bien gras de la métropole lilloise. Pour fêter ses 37 ans d’existence en beauté, le bar investit le Bistrot de Saint-So tout le week-end. Et les invités promettent de mettre l’ambiance comme il faut. 

Ne vous trompez pas sur la marchandise. Derrière le nom sage “Carré des Halles” se cachent des fous de rock qui tâche, des métaleux tatoués au grand cœur, des esthètes de l’hardcore. Et comme en 37 ans, on a le temps de se faire une petite réputation, quand on organise son anniversaire, les guests sont de belle facture. Pour la Fête Ô tarés qui se déroulera vendredi et samedi soir au Bistrot de Saint-So, le beau monde va donc se succéder sur scène.

A commencer, vendredi soir, par les Néerlandais très énervés de Born From Pain, qui seront là pour vous servir sur un plateau en métal du heavy hardcore de premier choix. Ils seront accompagnés par Carnation, Bliss of Flesh et Dead Season.

Puis samedi soir, ça devrait bien se passer aussi. Deep Show, Mexicanos Terror et Noise Emission Control commenceront par vous chauffer les oreilles et les cœurs, avant que le clou du clou ne monte sur scène. Nashville Pussy, ce merveilleux groupe qui fleure bon l’Amérique des cow-boys, le rock’n roll gras et sale, devrait retourner le Bistrot de Saint-So. On ne peut que vous pousser fortement à aller voir les longs cheveux de la guitariste Ruyter Suys voler dans tous les sens pendant qu’elle fait des miracles avec sa Guibson.

Voilà, le programme de votre week-end est fait. Vous ne verrez peut-être pas le jour, mais la nuit sera belle.

L’entrée est évidemment gratuite. Le Carré des Halles a une page Facebook, vous pensez bien.