Unik Kebab à nouveau sous le coup d’une fermeture administrative

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

C’est carrément le conseil d’Etat qui a tranché : Unik Kebab doit fermer pour travail clandestin. Les restaurants de la rue Royale et de la rue Nationale baissent rideau pour deux mois. 

C’est le fruit d’une longue bataille, qui a commencé en janvier 2018, lorsque des inspecteurs constatent que des employés de Unik Kebab travaillent sans contrat. Pire, l’un d’eux est même en situation irrégulière en France. Donc c’est pas la joie. Cet été, la sanction tombe : deux mois de fermeture administrative pour les deux restaurants. Ses propriétaires saisissent le tribunal administratif en référé et font annuler la décision. Le resto de la rue Nationale reste donc fermé une semaine, et celui de la rue Royale un mois. 

Mais bon. Le ministère du travail contre-attaque direct et saisit le Conseil d’Etat qui vient de rendre sa décision : les deux restos devront fermer deux mois quand même. Dont acte, du coup.

Voilà, les restaurants rouvriront donc le 12 novembre pour la rue Royale et le 7 décembre pour celui de la rue Nationale. C’est un petit mot, affiché sur la devanture des deux enseignes qui l’indique, accompagné d’une explication sur la situation.  

Celui situé à Moulins n’est pas concerné par cette mesure qui doit, on n’en doute pas mettre le seum à tous les crevards mange-tard de la rue Royale.