By Lelicam, l’atelier de couture zéro déchet sans prise de tête

Dans C'est green, Ch'est bieau, Lille
Scroll par là

Le DIY est train de passer du stade de simple tendance à de celui de mode de vie où on (ré)apprend à faire les choses par soi-même. Et comme le zéro déchet suit exactement le même chemin, il existe maintenant des ateliers qui réunissent les deux : grâce à Camille, une Lilloise autodidacte à la patience d’or et à l’humour pétillant qui organise des cours de couture zéro déchet. 

Vous vous doutez bien que si on vous parle des ateliers de Camille, c’est parce qu’on est allé y faire un tour. Pour vous faire un rapide topo de notre niveau en couture en arrivant pour l’atelier, un seul mot suffit : nul. 

On n’avait tout simplement jamais touché une machine à coudre de notre vie. On savait vaguement rapiécer une chaussette et recoudre un bouton (et encore). Mais ça n’a pas eu l’air de faire peur à Camille quand on lui a précisé en réservant notre session. “Si je peux le faire, tout le monde le peut“, promet-elle. 

Nous voilà donc au fameux atelier, où trois autres novices sont aussi là devant leur machine à coudre qui leur fait du coin de l’oeil. Camille a déjà tout préparé, de toute façon, on est toutes venues les mains dans les poches. 

Pour la petite histoire, Camille, aka Lelicam, est une couturière autodidacte. “Ma motivation première, c’était le zéro déchet. Il y a trois ans, j’avais encore du mal à trouver des sacs à vracs ou des lingettes pour le visage qui me convenaient, explique la Lilloise. C’est comme ça que j’en suis arrivée à me faire offrir une machine à coudre pour Noël : pour pouvoir confectionner ce que je n’arrivais pas à trouver dans le commerce“. 

Sauf que, comme nous, Camille n’avait pas les bases de la couture ou un don inné pour les activités manuelles. Mais à force d’acharnement, de coutures en zigzag et de tutos sur Internet, ce sont finalement ses créations à elles qu’on retrouve aujourd’hui dans cinq points de vente sur la métropole lilloise. Et elle est aussi aujourd’hui une couturière aguerrie aux milles et un tips. Tips qu’elle distille, toujours avec humour, depuis juin lors de ses cours de couture zéro déchet où l’on passe autant de temps à coudre qu’à rigoler, à enchaîner les jeux de mots et se vanner gentiment entre débutantes.

Et on s’entraide, bien entendu…

Sur les deux heures, 45 minutes sont dédiées uniquement à l’apprivoisement de la fameuse machine en mode didactique à base de chat, de canette et de trappe secrète (du vocab’ de couturière). Une fois qu’on a compris le fonctionnement de la bête, on s’échauffe sur du tissu de récup’ et on passe aux choses sérieuses avec le tissu que Camille a récupéré chez La Redoute (on est en mode zéro déchet, on n’oublie pas).

Une heure plus tard… Incroyable mais vrai, on ressort avec nos lingettes démaquillantes sans avoir du faire appel à SOS mains. 

Aucune machine à coudre n’a été violentée pour réaliser ce reportage. 

Ça, c’était l’atelier pour les ultra-débutantes. Pour ceux qui ont pris le coup de pédale de la machine à coudre et qui sont piqués de curiosité pour faire de nouvelles créations, d’autres ateliers selon les niveaux existent : essuie-mains, sac à tarte, sac à vrac, sac à baguette… Bref toute la panoplie pour enclencher le mode zéro déchet.

Camille donne donc ces fameux cours aux ateliers Jouret de Roubaix mais aussi au TechShop de Lille (métro Bois Blancs). On vous laisse checker les prochaines dates des ateliers by Lelicam directement sur sa page Facebook ou sur Platymium