XP, la future école dédiée aux métiers du e‑sport et du gaming

Dans Geek, La Fac, Lille
Scroll par là

L’e‑sport et le gaming sont deux nou­veaux domaines en plein boom qui se pro­fes­sion­na­lisent. Le groupe IONIS l’a bien com­pris et lance dès la ren­trée pro­chaine dans trois villes — dont Lille — son pro­jet XP : une école dédiée aux métiers qui gra­vitent autour de… (sus­pens insou­te­nable): l’e‑sport et du gaming.

Si vous êtes un e‑sportif en deve­nir, pas pas la peine de s’ins­crire à XP l’an­née pro’. La nou­velle école pri­vée du groupe IONIS, déjà bien implan­tée à Lille (Iseg, Esme, Ise­fac; E‑artsup, Epi­tech…), n’a pas pour ambi­tion d’en­traî­ner une équipe de gamers aguer­ris mais de “for­mer des pas­sion­nés d’e-sport aux métiers qui lui sont liés”, explique Emma­nuel Eve­raere, direc­teur du cam­pus lil­lois.

De l’é­vé­ne­men­tiel au déve­lop­pe­ment com­mer­cial en pas­sant par le mar­ke­ting ou la comm’, voi­là ce qu’on peut retrou­ver au sein du Bache­lor (en 3 ans) esport et gaming pro­po­sé par XP.  “On a éla­bo­ré un pro­gramme sur un par­cours com­pa­rable à celui des grandes écoles et à orien­ta­tion inter­na­tio­nale qui doit aider les étu­diants à maî­tri­ser rapi­de­ment les codes et les enjeux du sec­teur pro­fes­sion­nel de ce domaine”, pré­cise le direc­teur. 

La jour­née type d’un étu­diant pour­rait res­sem­bler à ça : pre­mier cours sur le mar­ke­ting du gaming, puis cours de langue, culture et civi­li­sa­tion coréenne. Après la pause déj’, on enchaîne avec deux heures d’his­toire de la science-fic­tion en anglais avant de pas­ser à un cours sur la socio­lo­gie du jeu vidéo.

Le but, c’est de don­ner à nos étu­diants une culture du gaming avec le pro­fil le plus com­plet pos­sible, conti­nue Emma­nuel Eve­raere. Et comme rien ne vaut l’im­mer­sion pour mieux com­prendre de quoi on parle, on veut déve­lop­per un sys­tème de XP ses­sion qui s’in­ten­si­fie­ra au fil du Bache­lor”. Tra­duc­tion, même si les étu­diants ne vont pas pas­ser des heures sur Fort­nite, ils auront tout de même des ses­sions en gaming house, coa­chés par un prof pour une for­ma­tion immer­sive.

Ajou­tez à ça des voyages dans les com­pét’ e‑sport euro­péennes et une sum­mer school à New-York en deuxième année et vous avez un bel aper­çu de la for­ma­tion de ce nou­veau Bache­lor. Une fois ce der­nier obte­nu, XP per­met à ces étu­diants de conti­nuer en MBA et de se spé­cia­li­ser en event et busi­ness, entre­pre­na­riat et inno­va­tion ou en mana­ge­ment à l’in­ter­na­tio­nal. Tou­jours dans le monde de l’e‑sport et du gaming, faut-il encore le pré­ci­ser.

L’é­cole sera basée au Bas-Jar­din, à Mou­lins, juste à côté de E‑artsup et accueille­ra sa pre­mière pro­mo en sep­tembre 2019. Pour les frais de sco­la­ri­té, comp­tez 7 000€ l’an­née (Noël arrive, ça tombe bien) et pour s’ins­crire, vous pou­vez aller vous ren­sei­gner juste ici ou attendre les salons des grandes écoles ou de l’é­tu­diant pour aller poser vos ques­tions direc­te­ment sur leur stand.