Jack, futur maire de Lille ?

Dans La rue, Lille, Politique, WTF

@ZacharieBodson

Scroll par là

Jack, vous voyez sa trom­bine un peu par­tout sur les murs de Lille depuis que le street-artist Zacha­rie Bod­son détourne son image (petit fla­sh­back ici). Et bien atten­dez-vous à la voir de plus en plus. Oui, c’est offi­ciel,  Zach Jack brigue la mai­rie de Lille et vient de lan­cer sa cam­pagne pour les élec­tions de 2020. Arrê­tez de faire les gros yeux, on vous explique tout sur ce pro­jet artis­ti­co-poli­tique sérieux qui, un peu comme Vozer, ne compte pas se pendre au sérieux.

Une pas­sion poli­tique, un coup de pub, un acte de révolte, un pro­jet artis­tique ?
En fait c’est à la fois tout ça et pas du tout
”. Bon, bah Zacha­rie Bod­son sait déjà com­ment répondre aux jour­na­listes poli­tiques appa­rem­ment. Son ava­tar Jack Nichol­son est donc fin prêt pour se lan­cer dans la cam­pagnes des pro­chaines élec­tions muni­ci­pales lil­loises.

S’il ne connaît pas encore le nom de tous ses futurs adver­saires, “Jack sera au ren­dez-vous”, pro­met Zach qui le situe “entre la gauche et la dic­ta­ture” sur l’é­chi­quier poli­tique. Ce qui a déci­dé le street artist lil­lois à se lan­cer dans cette “vraie-fausse cam­pagne” comme il l’ap­pelle, ce sont les pre­mières bis­billes entre les poten­tiels can­di­dats au bef­froi ces der­niers mois. “J’ai l’im­pres­sion que tout le monde se pré­sente à la mai­rie, alors je me suis dis : pour­quoi pas moi ? Pour­quoi pas Jack ? Il va pou­voir por­ter la voix de la culture dans cette cam­pagne muni­ci­pale”.

Lire aus­si : 
Avec #Jackin­va­sion, le street artist Zacha­rie Bod­son inves­tit les murs de Lille

Mais Jack ce n’est pas que ça, ajoute Zacha­rie. C’est aus­si la ques­tion de l’ap­pro­pria­tion de la rue, donc de l’es­pace public et aus­si de l’é­co­lo­gie”. Le street artist lil­lois compte faire les choses bien avec un véri­table pro­gramme basé sur le simple constat : Pas de pro­gramme, pas de décep­tion”. 

Mais il compte aus­si bos­ser ses sujets à fond pour pou­voir don­ner des conf’ de presse dignes de ce nom, faire du trac­tage sur les mar­chés et répondre à des inter­views. Parce que même si Zacha­rie Bod­son voit bien Jack avec l’é­charpe de maire, il espère sur­tout faire pas­ser des mes­sages aux (jeunes) Lil­lois avec ce pro­jet à trois objec­tifs bien cali­brés :

  • Inci­ter les jeunes à réflé­chir sur la poli­tique locale, “parce qu’il n’y a pas que les pré­si­den­tielles qui comptent”. 
  • S’op­po­ser à la mon­tée des popu­lismes qu’on constate par­tout, que ce soit en France ou dans le reste du monde.
  • Mettre un coup de pro­jec­teur sur ces per­son­na­li­tés poli­tiques “qui ne se lan­ce­ront dans cette cam­pagne que par pur égo­cen­trisme”. 

Voi­là, vous en savez un peu plus sur ce nou­veau can­di­dat qui se lance dans la course au Bef­froi. Ouvrez l’œil, de nou­velles affiches “Jack Lille 2020” devraient défer­ler dans les rues de Lille ces pro­chains mois.

Et pour suivre le can­di­dat dans sa vraie-fausse cam­pagne, direc­tion sa page Face­book. Pour ce qui est des autres can­di­dats, on vous fera un topo géné­ral dès que tout le monde aura lan­cé, offi­ciel­le­ment comme Jack, sa cam­pagne muni­ci­pale.