[Street corner] Le top 10 des noms de rues WTF à Lille #2

Dans Lille, WTF
Scroll par là

Cet été vous étiez un paquet à avoir apprécié notre top 10 des noms de rues WTF de Lille, alors pour fêter l’arrivée de l’automne tout en averses et en manque de luminosité, on a farfouillé dans nos grimoires et autres papiers de bible et trouvé de quoi vous faire sourire. 

1 . Rue des Poissonceaux

Mais si, cette petite rue qui relie la place du Nouveau-Siècle à la rue Esquermoise. C’est rigolo parce que dans ce cas-ci, le nom fait exactement référence à ce que vous pensez. Dans le passé on l’appelait la rue des Poissonniers et au fil du temps les gens ont dû trouver qu’ils étaient bien radins sur les portions car le nom signifie “petit poisson”. Si vous cherchez des mots un peu complexes pour éclater votre grand-mère au Scrabble. Y’a pas de quoi.

2. Rue du Bleu-Mouton

On serait tenté de répondre, comme plus haut que tout est dans le nom. Ici deux solutions : soit certains riverains avaient des pratiques plus que douteuses pour nos amis laineux. Soit, et comme beaucoup de nos rues (vraiment beaucoup), c’est une référence à un cabaret qui a existé et donné son nom à cette petite allée perpendiculaire à la rue du Molinel. Inutile de se demander quelle était l’activité préférée des Lillois dans le temps en somme.

3. Rue de la Chaude-Rivière

On aime bien celle-ci parce que ça sonne comme une MST du Moyen-Âge mais en réalité elle prend ce nom en 1848 à cause du cours d’eau au-dessus duquel elle est construite. Maintenant pourquoi chaude direz-vous ? A priori l’eau de cette rivière ne gèlerait que très loin de sa source. Si vous tenez à vérifier, armez-vous d’une pioche et bon courage dans votre recherche.

4. Rue de l’Épinette

C’est un petit nom tout mignon pour cette rue située à Loos. Par contre si on l’a appelée ainsi c’est parce que le lieu-dit qui lui a donné son nom était entièrement recouvert de ronces. Un endroit parfait pour une petite ballade un dimanche de novembre.

5. Square des Madelonnettes

Bon c’est pas une rue, très bien vu de votre part. Par contre, un peu d’histoire ça ne fait jamais de mal. En 1481, le charmant M.Gantois fonde un refuge destiné « aux filles de légères vies » pour qu’elles puissent “se retirer pour amender leur vie au salut de leur âme.” Voilà, voilà.Un régal de vivre à cette époque quand on était une femme, donc.

6. Rue du Mal-Assis

Là si vous avez des idées on est preneur parce qu’on a pas d’infos sur l’origine du nom. Vraiment essayez d’imaginer des explications ça donne des jeux très drôles pour animer vos soirées.

7. Rue du Court-Debout

Ah décidément quand il s’agit de noms un peu chelous nous n’avons pas notre pareil. Effectivement il semble plus pratique pour courir de le faire debout sur vos jambes. Peut-être quand dans un prochain best-of on vous fera découvrir la rue du  “Descendre en Bas” ou l’avenue du  “Sortir Dehors“. Plus sérieusement, ici c’est surtout la longueur réduite de la rue qui lui aurait donné son nom qui signifie  “petit bout” en patois.

8. Rue du Chevalier de l’Espinard

Là nous avons passé un cap, et il nous tarde de vous raconter les aventures de ce preux chevalier qui participa avec bravoure à la croisade contre les diaboliques Betteraves. Malheureusement l’histoire ne retiendra pas son nom car les enfants les trouvaient tous deux particulièrement dégueus à manger à la cantine.

Non vraiment on ne vous la fait pas, c’est en réalité le créateur du premier journal lillois en 1781 : La Feuille des Flandres, qui publiait des articles sur … à peu près tous les sujets en fait. Actualités locales, petites annonces, philosophie, etc. Ce qui lui a quand même valu une censure du Parlement de Flandres qui trouvait que le journal propageait des  “propos impies”.

via GIPHY

9. Rue du Vaisseau le Vengeur

On est d’accord, on aimerait tous vivre dans cette rue pour se sentir un peu comme des pirates en ouvrant le courrier. En fait ça fait référence à un navire de guerre Français qui a préféré se laisser couler plutôt que se rendre à l’ennemi. C’est stylé, on vous l’avait dit.

10. Rue Détournée

On finit sur une petite note légère avec cette rue un peu atypique qu’on a appelée comme ça parce qu’elle contournait un pâté de maisons. Logique.