Nanan, ses B-Boys et ses phares de 2CV

Dans Ch'est bieau, Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Vous connaissez Lasécu, à Fives ? C’est un espace d’exposition d’art contemporain, mais également, en sous-sol, une résidence d’artistes. Parmi eux, Nanan, qui fabrique des drôles de lampes bien vénères. 

C’est un petit atelier rempli de phares de vieilles bagnoles et de corps de personnages au ventre rebondi. Ils ont une dégaine de p’tit gars de la té-ci, un brin nonchalante, les mains dans les poches, les gros pieds écartés. Ce sont les personnages que Nanan créé avec ses petites mains et de la résine. L’artiste vient du graff’, et ça se sent dans ses créations. “Je suis très art toys et upcycling. Et un jour, un pote m’a ramené un carton plein de phares de vieilles voitures. J’avais déjà mes petits mecs, et le hasard créatif a fait le reste.” Heureux, le hasard. Ses bonshommes à tête de phare (qui s’éclairent pour de vrai) sont tout à fait canons.

Je dirais que ce sont des urban lights. J’ai clairement une influence urbaine, j’utilise beaucoup de codes du hip-hop, de la rue. Je suis fan de l’hybridation, et j’aime bien parler de la déliquescence, de l’obsolescence.” Il ne fait pas que des B-boys. Parfois il récupère aussi des mannequins de magasins pour leur visser un gros phare sur les épaules.

Dans sa réserve, il a un phare de bateau, un phare de 2CV, des phares de moto. Le travail est minutieux, il façonne les silhouettes pendant des heures, met des couches et des couches de peinture… “Pour un petit B-Boy, il me faut entre 25 et 35 heures de travail.” Vous imaginez bien que pour les tailles réelles, le compteur s’envole. Et il ne veut pas en rester là : “J’aimerais bien en faire un immense, genre de trois mètres de haut.” On a hâte de voir ça.

En attendant, vous pouvez aller voir son travail chez Memento Mori, chouette boutique de la rue Esquermoise. Et sinon, Nanan expose à Paris, à Londres, à Amsterdam… Si vous avez le budget, mettez-vous une fourchette entre 1000 et 6000 euros pour vous faire une idée.

Sinon, il a un site internet et Lasécu lui consacre aussi une page.