Le Galettoire, le nouveau labo à galettes bretonnes made in Lille

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Avis aux lichoux ! Si vous êtes un fan de crêpes et de galettes, on a de quoi ravir vos papilles pour plusieurs jours et même dans plusieurs lieux : le Galettoire vient d’ouvrir. Et qu’est ce que c’est le Galettoire ? Un labo à galettes installé aux Halles de Wazemmes, mais aussi un resto à Vauban et une caravane en mode food-truck sur les marchés lillois. 

En fait, le Galettoire, c’est tout un concept dont la crêpe est la rock star. Celui qui a eu cette idée folle, c’est Adrien Villert, l’un des deux frères fondateurs du bar La Mouss’Touch. Il n’est pas breton mais assume totalement son côté “Bigoudène à moustache” hérité de l’une de ses grands-mères (qui était bretonne, pas moustachue hein). Le trentenaire n’est donc pas étranger à la gastronomie de cette région qu’il adore. “Il y a un an, j’ai trouvé un emplacement rue d’Isly et j’ai eu envie d’y installer une crêperie différente de celles qu’on trouvez déjà à Lille“, explique Adrien. Et voilà comment est né le resto du Galettoire. 

Différente“, ça veut dire sans une longue liste de recettes différentes ou avec les ingrédients à la carte. “Je voulais un menu où le choix est limité à cinq galettes et cinq crêpes sucrées mais qui change toutes les semaines avec des produits ultra frais“. 

En bon Lillois qu’il est, Adrien s’est logiquement tourné vers le marché de Wazemmes pour remplir ses frigos. Mais comme la cuisine de son futur resto de Vauban n’était pas franchement adaptée, il s’est dit que pour être parti pour faire le marché de Wazemmes tous les jours, autant s’installer carrément dans les Halles. Et voilà comment est né le lab corner du Galettoire. 

Coucou les Halles de Wazemmes

Différente“, dans la tête d’Adrien ça veut aussi dire qu’il faut la pimper la galette. Par le goût OK, mais aussi par la forme. Avec son équipe et l’expérience qu’il a ramenée de Paris, Adrien propose donc aussi des samossas où la feuille de brick est remplacée par de la galette, parfaits pour l’apéro, pour manger sur le pouce après le marché ou pendant un festival. Ou encore la galette saucisse revisitée qu’il voyait bien proposer à la pause déj’ et à emporter. Et voilà comment est née la caravane du Galettoire. 

Là où beaucoup d’autres commencent par l’un des trois (restaurant, labo ou food truck), Adrien et son équipe ont juste pris les devants en lançant tout en même temps “et, finalement, tout se complète si bien“. Ils sont allés encore plus loin puisqu’ils ont aussi un triporteur qu’Adrien vient de s’offrir (grâce à un crowdfounding) pour aller de son lab corner (où l’équipe bosse toutes la matinée) au resto ou jusqu’à la caravane pour le côté écolo et pratique. 

Bref, préparez-vous à entendre parler du Galettoire ces prochains mois, peu importe où vous vous situez dans Lille. Pour goûter en revanche, il y aura donc les trois marchés de Lille (Wazemmes, Vieux-Lille et Moulins) ou le restaurant du 23 rue d’Isly, ouvert le midi du lundi au samedi et le soir du mardi au samedi.