Le chantier de Saint-So Bazaar est lancé

Dans La rue, Lille

© Beal&Blanckaert

Scroll par là

La halle B de l’an­cienne gare Saint-Sau­veur accueille déjà des expos mais il res­tait encore un bout de 5 000 m² à exploi­ter. Ce sera fait d’i­ci février 2020. En tout cas, c’est la date annon­cée pour la fin des tra­vaux du Saint-So Bazaar, un immense lieu hybride qui mixe­ra cowor­king, ate­liers, sho­wrooms et lieu de vie évé­ne­men­tiel.

Si ça semble encore coin­cer du côté Est de la friche Saint-So avec la pis­cine olym­pique, à l’Ouest, y’a du nou­veau. Ce lun­di, le coup d’en­voi du réamé­na­ge­ment de la der­nière par­tie de la halle B a été lan­cé. Tra­duc­tion : c’est par­ti pour un peu moins d’un an et demi de tra­vaux de trans­for­ma­tion. Bon­jour le bazar, et ça va le res­ter jus­qu’au bout. 

Oubliez la “halle B” et dites bon­jour au Saint-So Bazaar, futur repaire des makers, des artistes mais aus­si des gens du quar­tier qui pour­ront louer un espace de cowor­king ou venir s’en mettre plein les mirettes dans l’es­pace de vie/showroom.

Bon, là tout de suite, on a encore du mal à se pro­je­ter mais…

Main­te­nant que les col­lec­ti­vi­tés locales ont tout désa­mian­té, la coopé­ra­tive euro­péenne SMart et le clus­ter ini­tia­ti­ve­sET­ci­té (c’est eux qui sont en charge du pro­jet main­te­nant) ont enclen­ché la seconde étape. A savoir, méta­mor­pho­ser 5 000 m² de hall de gare en friche en lieu ouvert et desi­gn. 

Ça, par exemple, c’est un petit aper­çu de ce que devrait être le sho­wroom. © Beal&Blanckaert

Côté archi­tec­ture, les archi­tectes de Béal&Blanckaert ont misé sur des maté­riaux bio­sour­cés, des espaces modu­lables et un bâti­ment peu éner­gi­vore (parce que chauf­fer 5 000 m², ce n’est pas rien). 

Et ça c’est pour la par­tie cowor­king © Béal&Blanckaert

D’i­ci l’é­té 2019, on devrait connaître le nom des pre­miers rési­dents et on pour­ra même aller visi­ter les ate­liers qui seront ter­mi­nés. En atten­dant, ne soyez pas sur­pris d’en­tendre du bruit du côté de la halle B quand vous serez en after­work au Bis­trot Saint-So au prin­temps pro­chain.