Les humanoïdes de Beb-Deum débarquent à Lasécu, à Fives

Dans Culturons-nous, Lille

©Beb Deum

Scroll par là

Ils sont beaux et flip­pants, les per­son­nages sor­tis de la tête de l’ar­tiste Beb-Deum. Ils nous res­semblent, mais leur peau a l’air d’être en plas­tique. Ils ont des expres­sions par­fai­te­ment humaines, mais leur posi­tion a un petit quelque chose de robo­ti­sé. Ils annoncent un futur qu’on n’au­ra pas for­cé­ment envie de vivre, mais qui intrigue et attire mal­gré tout. A par­tir du 8 décembre, ils seront expo­sés à Lasé­cu, à Fives. 

Et on vous conseille vrai­ment d’al­ler voir à quoi res­semble le tra­vail de cet artiste pas­sé qui a démar­ré, dans les années 80, comme des­si­na­teur de BD pour Métal Hur­lant avant de faire une car­rière dans l’illus­tra­tion et le gra­phisme. Le Monde, les Inrocks, le Nou­vel Obs et tout un tas de médias s’ar­rachent ses réflexions sur l’a­ve­nir de l’homme. Ce que vous pour­rez voir à Lasé­cu à comp­ter de same­di, ce sera un concen­tré de son tra­vail sur l’hu­ma­ni­té en muta­tion, son thème de pré­di­lec­tion. 

Des per­son­nages mi-man­ga, mi hyper-réa­listes, bar­dés d’élec­tro­nique sous-cuta­née et de tatouages mon­dia­listes, emprunts d’une fraî­cheur qui frôle la froi­deur. Beb-Deum a com­men­cé par tra­vailler la matière avec des crayons et des pin­ceaux. Aujourd’­hui, il s’est conver­ti au tout numé­rique.

View this post on Ins­ta­gram

#utopiales2018#bebdeum

A post sha­red by Valé­rie Gau­din (@valy.gaudin) on

Vous avez jus­qu’au 19 décembre pour aller vous frot­ter à ce monde étran­ge­ment fami­lier. Lasé­cu (26 rue Bour­jem­bois) est ouverte les mer­cre­di et jeu­di de 14 heures à 18 heures et les ven­dre­di et same­di de 14 heures à 19 heures. Plus d’in­fos sur le site de Lasé­cu.