Plaine Images cherche de futures start-ups créatives pour son incubateur

Dans Geek, WorkWorkWork

© Plaine Images

Scroll par là

Avoir une idée nova­trice, c’est cool. La concré­ti­ser, la voir naître, la com­mer­cia­li­ser et en faire son métier, c’est fran­che­ment encore mieux. Comme tout le monde ne sort pas de ses études avec un mas­ter en com­merce, la Plaine Images de Tour­coing a un incu­ba­teur pour dor­lo­ter et sur­tout coa­cher les futures indus­tries créa­tives. 

La Plaine Images, c’est le spot par excel­lence des indus­tries créa­tives de la métro­pole lil­loise. On y croise des concep­teurs de jeux vidéo (cou­cou Anka­ma et tous les autres) mais aus­si une ribam­belle de start-ups, de socié­tés de com’ ou de médias. 

Vous ima­gi­nez bien que dans un tel espace, les idées bouillonnent au max. La Plaine Images a donc déci­dé, il y a quelques années, de créer son propre incu­ba­teur pour en faire pro­fi­ter les entre­prises de demain : Take Off#1.

Sa spé­ci­fi­ci­té, c’est d’être 100% dédié aux indus­tries créa­tives numé­riques : jeu vidéo, audio­vi­suel, l’AR/VR et le desi­gn. On vous coache, on vous aide à dres­ser un busi­ness plan, on vous conseille et on vous aide à créer un réseau natu­rel­le­ment puis que vous squat­tez les lieux où 125 entre­prises et 35 start-ups bossent déjà.

Nico­las et Fabien viennent de sor­tir il y a quelques mois du fameux incu­ba­teur. A la base, ces deux créa­tifs qui bos­saient dans une agence de com’ avaient juste une idée de jeu de mobile en tête. “On a pro­fi­té d’un licen­cie­ment éco­no­mique dans notre boîte pour ten­ter l’a­ven­ture, explique Fabien. Mais on est des créa’, on ne sort pas d’une école de com­merce et avoir une bonne idée, ça ne suf­fit pas si on veut la com­mer­cia­li­ser et mon­ter son entre­prise”. 

Voi­là com­ment ils en sont venus à aller pit­cher leur pro­jet devant le jury de l’in­cu­ba­teur de la Plaine Images. “Nico avait quand même bos­sé sur une d’é­tude de mar­ché pour qu’on ait des chiffres à pré­sen­ter et démon­trer que, oui notre idée est cool, mais elle a aus­si du poten­tiel com­mer­cial”, pré­cise Fabien. 

Une fois dans l’in­cu­ba­teur, ils ont bos­sé d’ar­rache-pied, sou­te­nus par un men­tor de la Plaine Images et for­més à la créa­tion d’en­tre­prises. Après un an, ils en sont sor­tis à trois : eux et Chro­ni­ric XIX, leur pre­mier jeu mobile qui se porte plu­tôt très bien depuis sa sor­tie en sep­tembre*. Ils ont fini par s’ins­tal­ler défi­ni­ti­ve­ment à Plaine Images pour conti­nuer à déve­lop­per leur entre­prises et leurs nou­velles idées. 

Au delà de la belle his­toire, on vous raconte tout ça parce que Plaine Images vient de lan­cer sa 3e phase de recru­te­ment de son incu­ba­teur. Comme Nico et Fabien, si vous avez une idée que vous trou­vez sexy dans le domaine de la créa­tion numé­rique mais que vous ne savez pas com­ment vous lan­cer, go ten­ter d’in­té­grer Take Off #1. 

Vous avez jus­qu’au 18 jan­vier minuit pour can­di­da­ter à cette adresse. Pen­sez à bien pit­cher votre idée mais aus­si, comme expli­qué plus haut, à démon­trer son poten­tiel entre­pre­neu­rial. Ceux qui seront sélec­tion­nés rejoin­dront les 35 incu­bés depuis 2018 chez Take Off #1. En six mois, ils auront accès à 150 heures de coa­ching et men­to­ring en mode “sur-mesure” pour les aider à pas­ser du concept à la créa­tion. 

Que la force créa­tive soit avec vous.

*Pour télé­char­ger Chro­ni­ric XIX, c’est ici pour IOS et là pour Androïd