Holomuseio, le petit musée holographique de l’Université

Dans Culturons-nous, Lille
Scroll par là

Vous saviez que l’Université de Lille avait un patrimoine culturel bien fat ? Avec la fusion des université, plusieurs milliers de pièces composent la collection. Le projet Holomuseio propose d’en voir quelques unes dans un format particulier : objets funéraires égyptiens et fossiles sont admirables… en hologrammes. 

Et même s’ils seront exposés et mis en valeur pour une exposition dès le 16 janvier, ils sont déjà visibles à l’Espace culture de Cité Scientifique. Eux, ce sont une douzaine d’hologrammes de pièces appartenant aux collections de l’Université de Lille. “Nous avons répondu à un appel à projet de la DRAC, raconte Sophie Braun, porteuse du projet pour l’Université. Il fallait proposer un dispositif innovant en lien avec le numérique et le patrimoine.” Le but : montrer les collections autrement, sortir des placards des pièces de valeur en les présentant sous un nouvel angle. Sophie Braun se rapproche aloes de la société Holusion, basée à Tourcoing, pour la conception du projet. 

Et voilà qu’un an de travail plus tard, le dispositif est exposé à l’Espace Culture de Cité Scientifique. Douze objets puisés dans les collections Égypte et Paléontologie tournent sur eux-mêmes en trois dimensions. Les détails, la texture, le volume, tout y est. 

Sachez pour votre gouverne que le fonds de l’Université de Lille est dans le genre colossal. Égyptologie, médecine, géologie, paléontologie, botanique… Toutes ces disciplines sont enseignées depuis une paie à Lille, et les objets qui ont été utilisés au fil des âges ont été conservés précieusement par l’Université. Certains sont conservés au Palais des Beaux-Arts, d’autres au Musée d’Histoire Naturelle, d’autres sur les différents campus. Holomuseio permet de vous donner un aperçu de ces collections, tout en vous fournissant une petite sensation de turfu bien sympathique. 

Et si vous voulez aller plus loin encore, une expo dédiée aux nouvelles technologies démarrera à l’Espace Culture le 16 janvier. Vous pourrez voir les hologrammes, mais aussi également des vitrines augmentées, et une application qui vous permet de visiter la métropole comme en 14-18. “C’est une exposition qui permettra de tester ces dispositifs, précise Delphine Chambolle, vice-présidente culture de l’Université. Elle restera un mois.” Puis Holomuseio fera un petit tour des campus de la métro, selon les disponibilités de chacun.