Une pétition contre la pollution à Lille cumule les signatures

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

C’est parti d’un coup de gueule d’une habitante de Lille, qui en avait marre de mal respirer dans sa ville. Et il faut croire qu’elle n’était pas la seule du tout. Lancée samedi soir, la pétition “Pollution Lille // Pour que la Mairie de Lille agisse !” accumule les signatures. 

Je ne pensais vraiment pas que ça prendrait une telle ampleur“, confie Jane (ce n’est pas son vrai prénom parce qu’elle préfère rester anonyme, histoire de ne pas se mettre plus en avant que la cause qu’elle défend). Mais ce n’est pas du tout pour lui déplaire. Il y a quelques jours, Jane se retrouve avec une amie à discuter de la pollution de l’air qui lui abîme les poumons depuis dix ans. “Je fais de l’asthme, je suis souvent malade, et ça c’est depuis que j’habite Lille. A un moment, je me suis dit que j’allais porter plainte. Mais ce que je veux, c’est que ça se voie sur les réseaux sociaux, que ça fasse un peu tâche.

Elle lance donc une pétition sur Change.org, en s’appuyant sur un article de France Inter paru la semaine dernirère qui annonce par des faits édifiants que Lille connait son soixantième pic de pollution en 2018 alors que l’OMS n’en tolère que trois par an. Elle crée aussi un événement Facebook qui renvoie à la pétition. Et la mayonnaise a pris.

“Je tousse, c’est tout”

En quelques jours, plus de 3000 Lillois ont laissé leur blase, et Jane est contactée de toutes parts. “Il y a tout un tas de gens qui m’appellent, c’est fou. Moi, je ne suis qu’une simple citoyenne, je suis apolitique, je ne représente personne. Je tousse, c’est tout.” Et elle n’est manifestement pas la seule.

Ce qu’elle veut, maintenant, c’est que la mairie s’empare du dossier “sérieusement“. “Je me dis qu’il faut qu’on soit tous concernés par ce problème sanitaire. On n’est pas une ville verte, on est parfois plus pollués qu’à Paris. On est vraiment très mauvais élèves. J’aimerais bien qu’on soit au moins dans la moyenne, ce serait déjà pas mal.” En interpellant la mairie, Jane espère que les choses avanceront, bien sûr. “Que la pétition marche, c’est génial, mais ça me dépasse complètement. Il faut que des pros reprennent la cause, que des associations prennent le relais.” Tout en précisant qu’elle n’a pas spécialement de dent contre la mairie.  “L’idée, ce n’est pas de dire Martine Aubry, démission“, tout ça c’est des conneries. Il n’y a pas que Lille qui est comme ça.” 

On vous remet le lien de la pétition, ça ne coûte rien. Et pour suivre l’actualité palpitante des particules fines dans la région, on vous conseille le site d’Atmo, qui vous donne la qualité de l’air au jour le jour.

Mise à jour 19/12/18, 19h30 : 

La ville de Lille nous a contactés pour nous faire parvenir deux lettres que Martine Aubry a envoyées au préfet. Les deux (datant de septembre 2012 et septembre 2018) demandent de limiter la vitesse de circulation à 70km/h sur tout le périphérique lillois et des mesures restrictives à l’encontre des poids lourds (interdire leur circulation entre 7 heures et 8 h 30, et 17 heures et 19 heures).