Le deuxième volet du docu d’Al Jazeera sur La Citadelle est sorti

Dans Lille, Politique, WTF

Capture d'écran du documentaire "Generation Hate" d'Al-Jazeera

Scroll par là

Et c’est toujours la bonne ambiance qui règne dans cette deuxième partie du documentaire “Generation Hate” qui raconte l’infiltration d’un journaliste d’Al Jazeera au sein de La Citadelle, le club privé créé par Aurélien Verhassel, alors membre de Génération Identitaire. 

On vous racontait la semaine dernière, donc, que “Louis”, journaliste pour Al Jazeera avait passé six mois infiltré parmi les identitaires de Lille, dont certains aiment bien se rendre à La Citadelle, club privé situé rue des Arts, pour sortir des “Sieg Heil” en toute décontraction. L’objet de l’enquête porte sur la montée des extrêmes en Europe, et plus particulièrement en France, et même carrément à Lille. Ici, La Citadelle a ouvert ses portes (à ses adhérents) en septembre 2016. Son fondateur, Aurélien Verhassel, est alors membre de Génération Identitaire, un groupe politique qui prône la “remigration” et organise des missions dans les Alpes pour bloquer l’arrivée des migrants en France. Comme on vous le disait, bonne ambiance. On a déjà précisé que le groupe trouvait utile d’utiliser la violence ? Aurélien Verhassel, dégaine à un moment un flashball pour étayer ses propos de manière plus imagée. 

Lire aussi : 

Al Jazeera infiltre le bar La Citadelle et publie un docu bien flippant

Ces presque cinquante minutes de docu comportent leur lot de remarques parfaitement glaçantes. Au cas où on n’aurait pas compris le message dans le premier épisode, Al Jazeera diffuse des images de “Petit Paul” Roos, membre de GI, qui déclare un soir à La Citadelle : “En fait, les Noirs, ils ressemblent vraiment à des singes. C’est pas pour les clasher ou quoi, mais ils ressemblent à des singes.” Sinon, au calme, toujours dans le club privé, certains trinquent “A la race“, et ne font là pas référence à une grande ingurgitation d’alcool dans l’optique de se saouler à mort. On vous passe les blagues antisémites, qu’il n’est pas nécessaire d’entendre si on ne veut pas avoir un frisson de dégoût. 

On en apprend un peu plus sur les liens entre Génération Identitaire et le Rassemblement National. Alors que Louis est infiltré, le congrès national du parti de Marine Le Pen se déroule à Lille (en fin d’année 2017). Tout un tas de membres du RN et d’élus se rendent à La Citadelle, côtoyant par là le même lieu que des membres du GUD, genre de milice néo-nazie et, bien sûr, une grosse pelletée de membres de GI. On voit donc Nicolas Crochet et Frédéric Chatillon, tous deux mis en examen dans l’affaire d’escroquerie concernant les comptes de campagne du FN au temps des élections présidentielle et législatives, l’eurodéputée Sylvie Goddyn et son époux Eric Dillies, l’eurodéputée Christelle Chevalier… Que du beau monde, venu parler en toute liberté à La Citadelle de ce qu’ils pensent vraiment.

“Ça se fera gentiment”

Du Christelle Chevalier dans le texte : “La plupart des députés frontistes comme la plupart des cadres du front sont identitaires. Simplement, aujourd’hui, on a une ligne qui nous demande d’éviter de suivre la ligne des identitaires.” Faudrait pas que ça fasse peur aux électeurs, comprenez. Questionné sur la question de la “remigration” si le RN arrivait au pouvoir, Nicolas Crochet l’affirme : “Ça se fera. Ça se fera gentiment.” Et quand Louis lui rétorque : “Et si ça ne se fait pas gentiment ?“, il répond “Bah on l’aura dans le cul.” Et Sylvie Goddyn d’ajouter : “On s’est battus 30 ans pour ça…”  

Une fois l’infiltration de Louis terminée, un reporter d’Al Jazeera a demandé une interview à Aurélien Verhassel, qui a refusé. Ce même reporter a donc interpellé Aurélien Verhassel dans la rue, qui ne lui a pas dit grand chose, à part : “En fait, la vraie racaille dans cette histoire, c’est vous. Ce n’est pas parce qu’on dit la même chose régulièrement et en parlant fort que c’est la vérité.” Bon, il a, selon La Voix du Nord, depuis été viré de Génération Identitaire. Son avocat a précisé à la chaîne que La Citadelle n’était pas représentante de Génération Identitaire et que ses membres venaient de différents horizons. Pour info, Eric Dillies et Sylvie Goddyn ont, eux, quitté le RN.