Le Zeppelin est contraint de fermer jusqu’au 1er janvier

Dans La rue, Lille, Night Night

©GoogleStreetView

Scroll par là

Le bar de la rue solfé est sous le coup d’une fermeture administrative de huit jours. Une sanction qui vient directement de la préfecture après des troubles à l’ordre répétés. 

Dure fin d’année pour les bars lillois. Après  l’évacuation et la fermeture pour travaux en urgence du Hall’Princess, c’est au tour du Zeppelin d’être contraint de baisser le rideau temporairement, jusqu’au 1er janvier. 

Lire aussi : 
Le Hall’Princess espère rouvrir en janvier, mais c’est pas gagné

Selon La Voix du Nord, le bar a cumulé les PV pour infraction aux règles de l’ordre public depuis la rentrée de septembre. Le quotidien parle même d’intervention de la police pour “rétablir la circulation interrompue par la présence sur la chaussée de plusieurs centaines de personnes“. Autrement dit, les fêtards auraient un peu beaucoup pris la route pour la piste de danse du Zeppelin. 

La sanction a fini par tomber et elle est venue du préfet : fermeture administrative de huit jours avec interdiction de terrasse pendant un mois. Un autre bar de la rue de la soif, Le Point de Départ, serait, lui aussi, sous le coup d’une interdiction de terrasse (trois mois) depuis début novembre. 

De son côté, la mairie de Lille ne prend pas du tout la question de ces débordements de terrasse à la légère. Toujours d’après La Voix du Nord, elle aurait créé une cellule administrative dédiée pour mieux gérer ces problèmes.