Une épicerie zéro déchet sillonne les marchés de la métropole

Dans C'est green, Lille
Scroll par là

Des boutiques zéro déchet, il commence à y en avoir un paquet dans la métropole lilloise. Mais un camion qui va de marché en marché pour vous proposer tout un tas de produits en vrac, il n’y en a qu’un seul : c’est le camion On part en Vrac de Mélanie. Et désormais, on peut commander ses produits en ligne et aller les chercher dans un commerce partenaire. 

Mélanie l’affirme : “Il n’y a pas mieux que le marché pour se mettre au zéro déchet.” En fait, c’est assez logique. Vous arrivez avec vos sacs, vos contenants, et peu de commerçants refusent de peser leurs produits dans vos propres boites. Seulement voilà, au marché, il y a principalement du frais. Pour les produits alimentaires secs, les cosmétiques et les produits ménagers, c’est plus compliqué de trouver du vrac le dimanche matin. Et voilà Mélanie avec son idée folle de camion de vente en vrac. “J’étais dans la banque, et j’en avais un peu fait le tour. Pendant mon congé maternité, j’ai lu le livre “Zéro déchet” de Béa Johnson. Et je me suis dit que c’était ce qu’il fallait faire.” 

Elle quitte son job, et se met à son compte. Achète un camion, et l’aménage pour accueillir des bocaux de toutes tailles et dehttps://www.onpartenvrac.com/s contenants réutilisables. Et la voilà sur les marchés de la métropole lilloise. “Les gens arrivent avec leurs propres bocaux, et s’ils n’en ont pas, j’ai des sacs en kraft.” Mais le pli est pris facilement. Depuis peu, elle propose aussi à ses clients de faire leur courses sur son site internet et de les récupérer dans l’un des points de vente partenaires. Il y en a à peu près partout : à Halluin, à Quesnoy-sur-Deûle, à Comines, Tourcoing, Marquette, Hem, Marcq, Lille, La Madeleine, Lambersart, Roubaix, Croix, et même au Bizet.

Sur les marchés ou en ligne, vous pourrez donc acheter des produits alimentaires secs, des produits cosmétiques, et des produits ménagers. “Je veux vraiment faciliter la pratique du zéro déchet. Si c’est trop compliqué, ça ne sert à rien.” C’est pourquoi Mélanie vend aussi des ustensiles pour la cuisine (genre des contenants) ou pour les produits de beauté.

Comme à tous les acteurs du zéro déchet, on lui a demandé ce qu’elle conseillait à quelqu’un qui voudrait se lancer dans la démarche. “Il faut faire à sa mesure et à son rythme. Ce n’est pas la peine de tout faire en même temps, parce qu’on va se décourager. On intègre un changement, et quand c’est bon, on passe au suivant.

Pour commencer (ou continuer), on se permet de vous renvoyer vers le site d’On part en Vrac et sa page Facebook.