Après l’Îlot Bar, les Oiseaux ouvrent leur nouveau bar-resto à République

Dans Chill, Food Porn, Lille
Scroll par là

L’Îlot, vous connaissez ? En quelques années, le bar qui fait resto (ou le resto qui fait bar) de la rue Nationale s’est fait un nom dans le monde du bon welsh, de la convivialité sans prise de tête et des soirées chill. Dans quelques semaines, vous pourrez retrouver les mêmes mais en différent chez les Oiseaux, leur nouveau nid.

Qu’on vous refasse un peu l’histoire. Flo et Sylvain sont deux potes lillois qui se connaissent depuis l’enfance. En 2014, ils ont 25 piges et se lancent en duo dans l’aventure de l’Îlot bar. Très vite, ils rencontrent Ben qui a déjà bien roulé sa bosse dans le monde de la restauration et des bars. Pendant six mois, ils bossent ensemble à l’Îlot, sentent qu’ils sont tous les trois dans le même délire et qu’ils partagent les mêmes valeurs.

L’idée de monter un autre établissement ensemble est là. Sauf que Ben a un tour du monde de deux ans à accomplir avant. Pas de problème, car pendant ce temps là, l’Îlot continue de faire son nid. Rares sont ceux à Lille qui ne (re)connaissent pas son large bar en bois et ses briques rouges ou qui ignorent encore que leur welsh est ce qu’on appelle par chez nous une petite tuerie.

Leurs messages sur les internets mondiaux qui commencent tous par “Salut les oiseaux !” et se terminent par “Cui-cui” sont limite devenus aussi célèbres que leurs soirées.

Voyage, voyage (mais local)

C’est logiquement de là que vient le nom de leur nouvel établissement de la rue Inkermann. “Et puis les oiseaux, ça invite au voyage, c’est un symbole de liberté“, ajoute Sylvain. C’est d’ailleurs en toute liberté que le trio a travaillé le concept de leur nouveau havre de paix et de gourmandises.

Quand il est tombé sur ce local, “ça a été le gros coup de coeur et c’est finalement le lieu qui a affiné notre concept de base“. La base, c’est tout simplement leurs valeurs communes : le respect de la nature, le bio, le local, les gens et la convivialité.

Du coup, chez les Oiseaux, on part sur une carte qui changera logiquement selon les saisons et les arrivages des producteurs du coin. “On ne réinvente rien ici. Mais il y aura toujours un plat végé, un vegan, un poisson et une viande au choix, explique Flo. On ne fait pas ça pour manger à tous les râteliers, on veut juste que tout le monde mange à sa faim“. Entendez : personne dans votre bande de potes n’aura à faire de concessions sur son régime alimentaire, du viandard invétéré au légumes addict.

On va partir sur des plats simples, sans fioritures mais avec le produit comme star de l’assiette, ajoute Ben. On sera sur une gamme de prix un brin plus élevée qu’à l’Îlot mais qui restera accessible (à partir de 12€ pour les plats)”. Pas de panique, les garçons ont aussi pensé à passer en mode estaminet gourmand le week-end pour ceux en manque de leur welsh.

Côté déco, on retrouve (forcément) de la brique, un bar en piano (oui oui) et en bois issus des forêts de la région, une cuisine ouverte, une mezzanine avec vue sur le futur potager d’herbes aromatiques. Le mobilier sent bon la forêt, la brocante ou les bonnes idées (genre les instruments de musiques transformés en lampes).

Pour admirer et savourer tout ça, il ne faudra plus attendre très longtemps : les travaux avancent plus que bien et l’inauguration officielle est prévue pour le 2 février. On en profite pour vous filer le lien vers l’event et aller migrer chez les Oiseaux dès que l’envie la faim vous prend.