Un job dating pour montrer que le métier de banquier a bien changé

Dans Article Sponsorisé, La Fac, Lille
Scroll par là

Article sponsorisé @CFPB

Vous connaissez l’expression “image d’Epinal”? C’est quand, par exemple, vous vous faites une idée d’un métier un peu poussiéreuse et traditionaliste, alors que la réalité est en fait plus moderne et progressiste. Vous avez peut être une image d’Epinal du métier de banquier. Voilà la réalité progressiste et moderne.

Aujourd’hui, lorsque vous voulez faire un virement ou consulter votre compte, vous ne vous rendez plus à la banque pour demander à quelqu’un de qualifié de le faire à votre place. Vos relevés vous sont envoyés par mail. Vous avez une application qui vous permet de faire tout un tas de choses que les banquiers passaient une bonne partie de leur journée à faire pour vous. “Les clients sont très autonomes, maintenant, commente Océane, étudiante alternante en BTS banque. On a d’autres missions aujourd’hui, on s’adapte à la nouvelle façon de vivre des clients.

Et Maxime, 24 ans, de la même promo confirme : “Ça nous laisse le temps de faire des choses plus complexes.” Logique : ces opérations que les clients font aujourd’hui tous seuls comme des grands, c’est autant de temps gagné pour les conseillers bancaires, qui peuvent se consacrer à d’autres tâches, bosser à fond leurs dossiers.

Banquier 2.0

Du coup, la formation aussi a évolué. Océane, tout comme Christelle et Maxime, sont en alternance au Centre de formation pour la banque, installé à Villeneuve-d’Ascq. Tous bossent en banque : le centre relation client de la BNP pour Maxime et Océane, au CIC pour Christelle. “J’aime ce que je découvre, annonce cette dernière. Je voulais garder cet aspect relationnel, et je ne suis pas déçue.” En cours comme au taff, ils apprennent une nouvelle manière d’être banquier. “Il n’y a plus de chargés d’accueil dans les banques, les spécialisations sont favorisées“, soutient Océane. Elle et ses futurs confrères ont vu tous les clichés sur la banque tomber. “Avant, on disait qu’on était des voleurs. Mais ça a bien changé, je trouve. En banque, il y a énormément de métiers.” Immobilier, patrimoine, assurances… Le genre de truc qui concerne tout le monde, en fait.

Si vous souhaitez remplacer l’image d’Épinal que vous vous faites de la banque, le Centre de formation pour la banque organise un job dating le 6 février dans ses locaux à Villeneuve-d’Ascq, pour des alternances (de BTS à master 2) qui démarreront à la rentrée prochaine. Débarquez avec un CV, une lettre de motivation et un lion dans le ventre. Et si vous n’êtes pas dispo ce jour là, vous pouvez aller à Dunkerque le 13 février, à Valenciennes le 28 février, ou le 13 mars à Amiens. Toutes les infos pratiques se situent sur le site du CFPB.

Article sponsorisé @CFBP