Le Video Mapping Festival revient vous en mettre plein les yeux en mars

Dans Ch'est bieau, Festival, Lille
Scroll par là

La première édition a émerveillé 80 000 paires d’yeux. Logique que les Rencontres Audiovisuelles rempilent pour la seconde en 2019. Le rendez-vous est pris pour le 29 mars et on vous parle des nouveautés tout en vous rappelant les bases pour cette année.

Ce qui ne change pas

Comme en 2018, le Video Mapping Festival reste gratos et ouvert à tous puisqu’il se passe dans les rues de Lille. L’objectif reste de se faire un parcours où les façades, statues et autres objets emblématiques de la ville se parent des plus beaux mappings.

Si les Rencontres Audiovisuelles (qui organisent le festoche) vous conseillent un parcours type, vous n’êtes pas obligés de le suivre à la rue près. Rien ne vous empêche de prendre le fil des projections en cours de route. Ni thème, ni histoire à suivre entre les différents mappings, ce qui compte, c’est justement la variété des projets.

Comme pour la première édition, les créations sont le fruit de l’imagination et du talents de professionnels mais aussi d’amateurs et d’étudiants. Pas la peine de vous presser de peur de rater une projection. Toutes les créations (qui durent entre 5 et 15 min max) seront diffusées en boucle de 20 h 30 à 1 heure du matin. De quoi profiter de chacune bien comme il faut, de faire une pause dans le parcours ou d’en revoir une.

Ce qui bouge cette année

Si vous faisiez partie des 80 000 paires d’yeux de l’année dernière, vous pourrez en être encore cette année sans avoir peur de venir en mode replay. Parce que le but des Rencontres Audiovisuelles n’est pas de reprojeter les mêmes créas, sur les mêmes bâtiments again and again d’une année sur l’autre.

Certains bâtiments emblématiques comme les Beaux-Arts ou l’Opéra sont toujours là mais le parcours est bien différent, explique Carmen des Rencontres Audiovisuelles. Il est déjà moins étalé puisqu’on passe d’une boucle de 5 km à 3,5. Mais il est plus étoffé : on pourra admirer une vingtaine de réalisations contre quatorze l’année dernière“.

Toutes les créations sont bien évidemment inédites. Certaines seront même réalisées lors de workshops organisés quelques jours à peine avant le 29 mars.

Comme le mapping de l’Opéra qui sera confié à une cinquantaine d’étudiants venus des écoles européennes d’animation et de jeu vidéo. Ils auront seulement quelques jours mais surtout un thème : les séries. Oui parce que le 29 mars, ce sera aussi le dernier week-end d’un autre festival lillois, Séries Mania (22 au 30 mars). Et ça aurait été quand même ballot de ne pas faire un petit truc ensemble.

Comme c’est dans plus de deux mois, on vous file le lien de l’event pour vous le mettre en rappel. Il y a aussi celui du site du festoche pour rester au jus des nouveautés et du parcours de cette année. Sinon, pas de panique, on reviendra vous reparler plus en détails de cette seconde édition dans quelques semaines.